Sélectionné pour vous :  Pas de Courant, ni réseau téléphonique à Kouroumaya (Kindia) : « Nous sommes vraiment coupés du reste du monde en ce 21e siècle »

Le SG du SPPG à propos du retrait de Djoma: « Une telle décision ne doit pas être fortuite, elle doit être téléguidée »

Depuis quelques jours, Djoma TV et Djoma FM ont été retirés du bouquet Canal+ sans aucun avertissement, encore moins une information venant des responsables de Canal. Une décision prise par la Haute Autorité de la Communication, qui dans une lettre adressée au directeur général de Canal+ a évoqué des raisons de sécurité nationale.

Interrogé par notre rédaction, le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée a dénoncé la procédure. D’ailleurs, Sékou Jamal Pendessa parle de décision téléguidée.

« La HAC n’a pas besoin de se cacher pour prendre une telle décision si elle est sûre que c’est vrai. La première leçon qu’on puisse tirer, elle-même est convaincue que ce qu’elle reproche à Djoma n’est pas fondé. Sinon, elle aurait simplement invité la direction de Djoma, les entendre comme ils ont l’habitude de le faire. Il y a juste un mois, j’étais à la HAC avec Kalil Oularé, le directeur de Djoma. Toutes les fois qu’on convoque Djoma, il vient, il ne refuse pas de se présenter. Ce qui est grave, ça sème la panique au sein du média. J’ai échangé ce matin avec certains travailleurs, y en a qui ont peur d’aller travailler parce qu’ils se disent est-ce que la police ne va pas débarquer parce que ce qu’on dit sur nous est tellement grave. On attend que la HAC donne des explications. Une telle décision ne doit pas être fortuite, elle doit être téléguidée. Si la HAC était sûre qu’elle a constaté des choses graves à Djoma, elle n’avait pas besoin de se cacher », dit-il avant de poursuivre:

Sélectionné pour vous :  Grogne des magistrats : l'OGDH préoccupée par l'affaire, demande à Charles Wright de trouver solution dans les meilleurs délais

« Ce que je peux demander à titre personnel, en attendant que le bureau n’examine la situation, c’est de faire un autre courrier aujourd’hui même et adresser à Canal+ pour lui demander de remettre Djoma FM et Djoma TV. Parce que pour le moment, y a rien qui soit retenu sur ce média et ce n’est pas la procédure. Le doyen Yacine Diallo le sait bien, il maîtrise bien les textes de loi. Si ce n’est pas une décision téléguidée, il ne peut pas se permettre de faire ça. La décision m’a étonné. Je savais quand-même que la HAC prenait des décisions qui ne sont pas correctes. Ce qu’on a dénoncé. On savait qu’elle avait des décisions bancales, mais aller jusqu’à à ce niveau, non », indique le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée, qui appelle les journalistes à la mobilisation pour le sit-in du jeudi prochain.

« Ça, c’est un motif de plus pour les confrères de se mobiliser massivement le jeudi prochain devant la HAC pour dire à la HAC que nous ne sommes pas contents de ses agissements », indique Sékou Jamal Pendessa.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...