Sélectionné pour vous :  Redevabilité et efficacité de l’administration publique : Le premier ministre évalue les ministres

Incendies à répétition à Conakry : M’bani Sidibé dénonce « l’inertie et l’immobilisme des ministères de la Justice et de la Sécurité »

La situation devient de plus en plus inquiétante avec les cas d’incendies à répétition en République de Guinée, notamment dans la capitale. Depuis décembre 2023, des lieux stratégiques du pays sont en train de brûler. Samedi dernier le Camp Samory Touré, où siège le ministère de la défense a aussi été frappé par un incendie. Et hier lundi, l’université Général Lansana Conté de Sonfonia a été touchée par un autre incendie dont l’origine n’est pas encore révélée. Face à cette situation, le président de l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée demande des enquêtes sérieuses pour situer les responsabilités.

Pour M’bani Sidibé que nous avons interrogé pour la circonstance, c’est une triste réalité que le pays en train de vivre. Cependant, l’activiste de la société civile pointe du doigt l’inertie et l’immobilisme du ministère de la justice et celui de la sécurité qui selon lui, ne fournissent aucun effort pour diligenter des enquêtes.

« Effectivement depuis le mois de décembre 2023, jusqu’à nos jours, nous assistons à des séries d’incendies des lieux stratégiques. C’est quelque chose qui est très grave. Mais ce que nous déplorons, c’est l’inertie et l’immobilisme du gouvernement surtout à travers le ministère de la justice, le ministre de la sécurité et tous les autres acteurs. Car jusqu’à présent il n’y a eu d’enquêtes sérieuses dont les résultats doivent être publiés », a-t-il déploré.

Notre interlocuteur sollicite par ailleurs le concours du président de la transition pour mettre fin à cette série d’incendies dans la capitale guinéenne.

« Nous estimons comme le président de la transition est le premier magistrat de la République de Guinée, de tout faire pour demander aux différents procureurs de la République de prendre des décisions afin d’ouvrir des enquêtes et de tout mettre en œuvre pour mettre fin à cela. Parce que nous vivons avec la peur au ventre. On se demande à chaque fois ça sera le tour de qui ? Imaginez-vous, c’était dans une université hier, c’est vraiment triste. Dans un pays sérieux, l’État doit prendre ses responsabilités pour trouver solution à ces genres de problème. Souvenez-vous lorsqu’il y a eu incendie au dépôt d’hydrocarbures de Kaloum, ce que cela a causé en termes de pollution d’environnement, ainsi de suite… Et sans compter les conséquences économiques », a laissé entendre M’bani Sidibé au micro de Siaminfos.com.

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : Le samedi d’assainissement sur fond d'engagement citoyen 

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...