Sélectionné pour vous :  Conakry : des jeunes de Gbessia Cité de l’air descendent dans la rue pour réclamer leur terrain de football

Poursuites judiciaires contre des maires pour détournement: Ce qu’en dit Dr Ben Youssouf Keita 

C’est un sale temps pour les maires en Guinée. Après l’annonce du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation relative à leur remplacement par les délégations spéciales, c’est au tour du ministre d’Etat, ministre de la Justice et des droits de l’homme d’instruire les procureurs généraux de Conakry, de Kankan ainsi que le procureur spécial de la CRIEF d’engager des poursuites judiciaires contre ces maires. Ils sont accusés des faits présumés de détournement de deniers publics, enrichissement illicite et concussion autour de l’exécution des budgets des Communes urbaines et rurales. Interrogé par rapport à cette décision, Dr. Ben Youssouf Keita indique que le ministre Charles est dans logique de faire son travail.

A l’alliance pour le changement et le progrès, cette décision prise par le ministre de la justice vient à point nommé. Pour Dr. Ben Youssouf Keita qui en est le président, c’est une obligation pour les élus de rendre compte de leur gestion à leurs électeurs.

« Je suis totalement d’accord dans le fond, parce que c’est le fond qui est important. Je ne suis pas juriste, mais tout ce que je peux dire, c’est que si le ministre d’Etat, ministre de la Justice décide d’engager des poursuites contre certains Maires, c’est qu’il a des informations. Ces Maires certainement, se sont rendus coupables de quelque chose. Vous savez qu’il n’y a pas de fumée sans feu, c’est sont travail. Si au cours des investigations, ils ont trouvé des ardoises de mauvaise gestion de certains maires, il est très important de prendre des dispositions. Alors nous à l’ACP, ça nous encourage à avoir beaucoup de confiance à la gestion de ce gouvernement. Parce que vous ne pouvez pas engager des poursuites contre des citoyens pour mal gouvernance si vous-même, n’avez pas confiance en votre gouvernance.  Si aujourd’hui Charles Wright a déjà instruit que les secrétaires généraux ne sortent pas, que les DAF ne sortent, il vient aujourd’hui aux Maire de ne pas sortir, c’est que lui et les autres membres du gouvernement, doivent sr montrer exemplaires dans la gestion de la gestion de la chose publique. Si les Maires ont bien géré, ils n’ont pas à avoir peur. Parce que c’est une obligation de rendre compte à vos électeurs lorsque vous occupez un poste électif>>, a-t-il coupé court.

Sélectionné pour vous :  Condamnation du syndicaliste Sékou Jamal Pendessa : « Il n’y a plus de démocratie en République de Guinée », dénonce le SG - SPPG Kankan

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...