Sélectionné pour vous :  Naissance d'un nouveau mouvement politique en Guinée : la RCM lance ses activités avec le concept, "la Peuplecratie"

Nanfo Diaby signe et persiste : « La langue que vous comprenez, si vous ne priez pas dans ça, ce que vous n’avez pas prié »

C’est à l’occasion d’un point presse organisé ce vendredi, 23 février 2024, à la maison commune des journalistes de Kankan et qui portait sur la journée mondiale de la langue maternelle que Karamo Nanfo Ismaïla Diaby a abordé cette question de prière en langue N’ko, qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive de par le passé à Nabaya.

Pour ce promoteur de la langue N’ko, faire la promotion de sa propre langue n’est nullement une guerre déclarée à une autre nation. Il poursuit en précisant que l’on n’est libre que dans sa langue maternelle. C’est pourquoi il estime que la meilleure manière d’être en communion avec Dieu est de l’adorer dans sa propre langue. Ne pas le faire, Karamo Nanfo Ismaëïla Diaby pense que ce serait un simple exercice de sport et non une prière : « Nous n’avons demandé de déclarer la guerre à personne. Nous n’allons jamais affronter les blancs et même les arabes, ça jamais dans la vie. Nous n’allons pas lutter contre leur langue. Mais la connaissance qui est dans leur langue et qu’ils bénéficient de leurs privilèges, nous allons interpréter ça dans notre langue. En ce moment, nous allons bénéficier comme ils bénéficient. Mais quand nous disons qu’il faut abandonner notre propre langue au profit d’une autre, c’est ce qu’on appelle le retard. C’est pourquoi nous disons partout que si c’est Dieu qui nous a créés, nous allons faire tout dans notre propre langue. Cela commence par la prière, nous nous prions dans notre langue. C’est Dieu qui t’a créé avec ta langue, toi tu adores ce Dieu dans autre langue ? C’est quel paradoxe cela est ce que tu peux devenir arabe ? Tu le seras jamais. C’est pourquoi le prophète a prié dans sa langue. Tous les autres prophètes qui l’ont précédé ont véhiculé leurs messages dans leurs propres langues jamais dans une autre langue. Comment la religion musulmane peut être universelle si ça ne se fait pas dans toutes les langues. Pour couper court, si tu veux avoir Dieu fait tout possible tu vas l’adorer dans une langue qu’il t’a donnée. Si vous ne priez pas dans votre langue vous n’avez pas prié. La langue que vous comprenez, si vous ne priez pas dans ça, vous n’avez pas prié. Vous allez quand même faire une récitation pour faire entendre ta belle voix, sinon c’est pas la prière. La prière c’est communier avec Dieu, mais quand y’a beaucoup de musulmans et y’a trop d’adultères c’est parce que nous prions dans une langue que les gens ne comprennent pas. C’est une chanson pour les gens, ils ne comprennent pas. Sinon s’ils comprenaient, ils ne peuvent pas commettre certains péchés. Donc, ne nous trompez pas, apprenons nos langues à nos femmes et nos enfants », a-t-il expliqué longuement.

Sélectionné pour vous :  Naissance d'un nouveau mouvement politique en Guinée : la RCM lance ses activités avec le concept, "la Peuplecratie"

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...