Sélectionné pour vous :  Retraite gouvernementale à Kalako : "C'est des manœuvres dilatoires pour gagner du temps" (Billo Bah FNDC)

Mamou: les premières épreuves du Certificat d’Études Élémentaires (CEE) lancées

Les premières épreuves de l’examen d’entrée en 7eme année ont été lancées sur l’ensemble du territoire guinéen ce lundi, 5 juin 2023. A Mamou, c’est le collège Tambassa qui a servi de cadre à cette cérémonie de lancement, en présence du préfet et des autorités éducatives de la ville carrefour.

Devant les élèves fortement mobilisés, le préfet de Mamou a prodigué de sages conseils aux candidats.

Le Directeur préfectoral de l’éducation pour sa part, a fait le point de la situation concernant sa juridiction.

« L’examen cette année, c’est comme l’année dernière. Toutes les dispositions sont prises pour la bonne marche. D’abord, tous les candidats ont reçu leurs PV. Chacun connait son centre d’examen. Les superviseurs et les surveillants, chacun connait son centre. Les correcteurs et les membres du secrétariat, chacun est mis à sa place. Maintenant là, c’est le lancement que nous faisons.

Cette année, la préfecture de Mamou présente un total de 7 981 candidats dont 3 730 filles pour 42 centres. Nous pensons qu’avec des dispositions prises, tout se passera dans les meilleures conditions », souligne Hamidou Sow avant de lancer un appel aux élèves.

« Nous invitons les candidats chacun en ce qui lui concerne, de prendre les dispositions. Que personne ne s’amuse à faire entrer un téléphone ou une machine. Donc, c’est pourquoi tous les candidats ont été informés avant le jour-j », a-t-il fait savoir.

Présent aux côtés des responsables locaux de l’éducation, Kouyaté Ouré Tigui, directeur général adjoint de l’Institut national de recherche et d’actions pédagogiques par ailleurs superviseur pour la région de Mamou, a fait savoir que sa venue s’inscrit dans le cadre du bon fonctionnement des examens. A l’en croire, cette année sera différente de l’année dernière en termes de résultats.

Sélectionné pour vous :  Préfecture de N'zérékoré : Vulgarisation du code de conduite des agents publics

« En ma qualité de superviseur national au niveau de la région administrative de Mamou, nous venons ici pour voir comment se déroulent les examens nationaux et quel constat pour remonter au sommet et quels sont les dispositions qui sont prises pour que les examens se déroulent dans les meilleures conditions. Donc nous sommes là dans ce cadre-là.

Le conseil que l’on donne est que nous voudrions que ce soit des examens bien réussi. Puisque les examens de l’année dernière ont servi d’exemple à beaucoup.

Nous avons vu des révisions au niveau des élèves pour que les examens se déroulent bien. Je crois que les examens nationaux de cette année, y aura beaucoup plus d’admis », estime-t-il.

 

Jacques Kamano pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...