Sélectionné pour vous :  Meurtres à Dounet (Mamou): le procureur de la République annonce l'arrestation de cinq présumés auteurs

Manif du 16 octobre: « Il faut que l’on se batte pour ne pas permettre à un cadre comme Ousmane Gaoual de piétiner la presse » (Pendessa du SPPG)

Le syndicat professionnel de la presse de Guinée en conclave ce samedi, 14 octobre 2023 à Conakry, a appelé les journalistes à la mobilisation pour la manifestation du 16 octobre prochain contre la restriction du site d’information Guinéematin.com. L’assaut sera contre Ousmane Gaoual Diallo, le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie Numérique, déclaré ennemi de la presse guinéenne. L’objectif est de lui exiger la libération du site d’information Guinéematin.com.

Cette marche sera appelée l’assaut de la dignité et elle visera uniquement le ministre porte-parole du gouvernement de la transition et ministre des postes, télécommunications et et de l’économie numérique, qui serait derrière les ennuis du site Guinéematin.com.

« Il faut que l’on se batte pour ne pas permettre à un cadre comme Ousmane Gaoual Diallo de piétiner la presse, de bafouiller notre dignité. Comme vous le constatez, tout est prêt. Vous avez Ousmane Gaoual qui a été déclaré ennemi de la presse et nous allons réactiver ce statut, puisque c’est toujours lui, il ne se fatigue pas. Ce jour là, nous allons prouver à Gaoual que le syndicat qui présente ce mouvement, s’inspire de l’histoire du pays. Nous nous sommes syndicaliste et Gaoual est politique, il ne peut pas nous effrayer. Il va libérer Guineematin sinon, la deuxième étape qui viendra, nous allons demander son départ. Pour ne pas qu’on n’en arrive là, il doit revenir sur terre.

Cette marche va avoir lieu à Kaloum, le centre ville de la capitale guinéenne. Le point de ralliement est le rond-point de Makity, près du bâtiment de la Fédération guinéenne de football. Mais bien avant, le syndicat donne des consignes aux journalistes.

Sélectionné pour vous :  Attaques de la maison d'arrêt et le palais de justice de Coyah : « Il faut prendre toutes les dispositions utiles afin de stopper cette spirale d'attaques », (Mamadou Kaly)

« N’insultez personne, ne touchez à aucun objet, nous on ne sortons pas pour casser, nous c’est la discipline. On ne sort pas pour piétiner le droit des autres pendant que nous-mêmes réclamons un droit », a déclaré Sékou Jamal Pendessa.

« Libérez Guineematin, Ousmane Gaoual, ennui de la presse, la liberté de la presse est non-négociable », seront entre autres les slogans du SPPG pour cette manifestation.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...