Sélectionné pour vous :  Coopération numérique : vers le déploiement d'un deuxième câble sous-marin pour la Guinée 

Levée bancaire de 5 mille milliards : « Au lieu d’aller emprunter de l’argent chez votre voisin, diminuez votre dépense » (Kalemodou)

La demande de levée bancaire de 5 mille milliards de francs guinéens faite par le gouvernement de la transition guinéenne auprès des banques primaires continue d’alimenter les débats. A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) tenue ce samedi, 14 octobre 2023, le vice-président chargé des affaires économiques du parti a longuement abordé le sujet.

Pour Kalemodou Yansané, l’État guinéen aurait pu trouver cet argent par le simple fait de diminuer son train de vie, mais aussi dans certaines niches fiscales, notamment les exonérations et les subventions accordées à certaines entités publiques.

« Il faut ramener l’État à la cellule familiale. Votre revenu de famille, c’est 10 millions par mois [par exemple] et vos dépenses sont de 12 millions. Qu’est-ce qu’on fait ? Au lieu d’aller emprunter de l’argent chez votre voisin, diminuez votre dépense. Diminuez le train de vie de l’État. Coupez dans les budgets de souveraineté. Coupez dans les exonérations. Coupez dans certaines subventions pour équilibrer vos dépenses à ce que vous gagnez comme recettes », a-t-il exhorté.

Mais, indique le vice-président chargé des affaires économiques de l’UFDG, « si vous allez prendre des dettes sur le système bancaire, vous allez les payer avec des taux d’intérêts énormes. Et peut-être même si vous voyez la dette intérieure actuelle du pays, c’est-à-dire les fournitures qui ont été faites, les travaux qui ont été faits, approuvés et attestés par l’État, ça peut engloutir déjà les 5 mille milliards. Donc c’est une opération, si sur le plan économique, elle se justifie; sur le plan pratique, on aurait mieux fait de chercher à diminuer le train de vie actuel de l’État », a-t-il martelé.

Sélectionné pour vous :  Coopération numérique : vers le déploiement d'un deuxième câble sous-marin pour la Guinée 

Bien qu’il dit ne pas être contre le fait que l’État fasse recours aux emprunts, Kalemodou Yansané exige que l’emploi de ces emprunts, les investissements qui sont concernés soient évalués à leur juste valeur et non d’investir cet argent dans des travaux surfacturés.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...