Sélectionné pour vous :  Tentative de fraude à Kankan : les enseignants arrêtés à la barre au TPI

Manifestation contre le délestage à Kindia: plusieurs manifestants condamnés à de lourdes peines par le tribunal correctionnel

Le verdict est tombé ce mercredi, 27 mars 2024 dans le procès des manifestants anti délestage du courant électrique à Kindia. Et le tribunal correctionnel dans sa délibération, a libéré 12 prévenus poursuivis jusque-là pour des faits de coups et blessures volontaires, vol, destruction d’édifices et participation à un attroupement délictueux.

« Le tribunal statuant publiquement par défaut à l’égard des parties civiles, contradictoirement à l’égard des prévenus en matière correctionnelle et en premier ressort après en avoir délibéré conformément à la loi, sur l’action publique, déclare 12 personnes non coupables des faits qui leur sont reprochés. En conséquence, en faisant application des dispositions de l’article 544 du code de procédure pénale, les renvoie des fins de la poursuite pour délit non constitué à leur égard ».

Par contre le juge Diomandé Condé a déclaré 10 autres prévenus coupables des faits de coups et blessures volontaires, vol, destruction d’édifices et participation à un attroupement délictueux. Pour la répression, faisant application des articles 239, 373, 523, 627, 117 et 135 du code pénal et les articles 443, 444, 461, 464, 467, 468, 470, 471, 474, 533, 535 et 566 du code de procédure pénale, les condamne chacun à 18 mois d’emprisonnement dont 10 assortis de sursis.

Après la sentence, le ministère public s’est dit satisfait de la décision rendue par le tribunal.

« Nous sommes très satisfaits de la décision rendue par le président du tribunal de première instance de Kindia dans cette affaire. Nous l’avons rappelé dans nos réquisitions qu’ils ont été interpellés au mauvais moment et au mauvais endroit. Puisque le ministère public poursuit à charge et à décharge, nous avons requis à décharge pour 12 des 22 personnes à l’égard de qui, nous n’avons pas pu réunir des preuves suffisantes », a martelé Jean Pierre Tolno, substitut du procureur, qui indique que les remous du 12 et 14 mars dernier ont donné naissance à plusieurs procédure, notamment sur des faits d’assassinat dont les enquêtes sont en cours, dit-il.

Sélectionné pour vous :  Tentative de fraude à Kankan : les enseignants arrêtés à la barre au TPI

Kindia, Sam Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...