Sélectionné pour vous :  Inondations à Conakry : « Des équipes de démolition seront mobilisées pour dégager tous les obstacles aux canaux d’évacuation » (Mory Condé)

Plaintes à la CRIEF contre l’ex ministre des Mines, le DG de la SONAP et cie : « il n’y a eu aucune réaction ni d’acte posé par le parquet spécial » (plaignant)

Suite à des soupçons de corruption, de détournement des deniers publics, de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite au ministère des Mines et à la Société Nationale des Pétroles (SONAP), Alseny Farinta Camara, responsable de l’organisation du FNDC avait déposé des plaintes il y a quelques mois à la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) contre l’ex ministre Moussa Magassouba, Yakouba Kourouma et Amadou Doumbouya, DG de la SONAP.

Depuis lors, le plaignant déplore le fait qu’aucune action n’a été entreprise par le parquet spécial de la juridiction en charge de lutter contre les crimes économiques et financiers.

« Depuis que j’ai saisi la CRIEF, il n’y a eu aucune réaction ni d’acte posé par le parquet spécial pour élucider les citoyens guinéens sur ces affaires alors que le chef de la junte a fait de la lutte contre la corruption et des infractions assimilées sa priorité. Par cette publication, je veux que le procureur spécial qui est à la fois le représentant de la société guinéenne et doté des pouvoirs de poursuite sans être saisi par une plainte ou dénonciation, sorte de sa torpeur pour traquer les auteurs, co-auteurs et complices de ces infractions. J’estime que l’impunité et l’arbitraire au sein de l’administration publique guinéenne a fait de la corruption et des infractions assimilées un phénomène aggravant l’injustice sociale et affecte de manière disproportionnée les plus vulnérables de la population », a laissé entendre l’activiste.

Malgré tout, le responsable de l’organisation du FNDC ne compte pas baisser les bras. Il annonce déjà « d’autre actions contre les pilleurs de derniers publics au sein du régime putschiste sont en cours dans le cadre du contrôle citoyen de l’action publique que j’ai engagé à travers la moralisation des affaires publiques, la transparence budgétaire, la redevabilité dans la gestion et l’organisation des affaires publiques de notre pays », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Siguiri : le corps sans vie d'un enfant de onze ans repêché au fleuve Djoliba

Ci-dessous le contenu intégral de cette plainte !

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...