Sélectionné pour vous :  Sorel Keita sur les 600 millions de dollars sollicités par le CNRD : « En terme de souveraineté, ça peut poser problème lorsqu’on tend toujours la main vers l’extérieur »

Mode de célébration de la fête du travail en Guinée : Aliou Bah suggère la « journée porte ouverte » en lieu et place du jour férié et festif 

La Guinée a célébré mercredi, 1er mai 2024, la fête internationale du Travail. Lors d’une cérémonie organisée au stade de Coléah, centrales syndicales, gouvernement et entreprises du secteur privé ont fait part de leurs préoccupations pour l’occasion. Aux dires de certains acteurs politiques guinéens, le mode de célébration de cette fête doit changer dans le pays.

Aliou Bah, président du Mouvement démocratique libéral (MoDeL) préfère la « journée porte ouverte » au jour férié et festif : « A l’occasion du 1er mai de chaque année, fête internationale du travail, je me fais le devoir de souhaiter bonne célébration à mes compatriotes travailleurs. Néanmoins, je m’interroge sur la pertinence de célébrer le travail dans un pays où la majorité de la population est au chômage chronique et sans véritables perspectives professionnelles ? En lieu et place d’un jour toujours férié et festif, je pense qu’il serait mieux d’en faire la « journée porte ouverte » des entreprises et de l’administration publique pour les étudiants. Ce qui fera au moins de cette journée un symbole du travail à travers l’immersion des futurs cadres en milieu professionnel sur l’ensemble du territoire national », a-t-il suggéré.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Ansa Diawara à ceux qui critiquent le calendrier des examens : "Nous sommes autant Guinéens et musulmans qu'eux..."
Laisser une réponse
Share to...