Sélectionné pour vous :  Chute mortelle d'un jeune à Kaloum : l'OGDH salue la proactivité de la justice guinéenne

Charles Wright à Aly Touré : « Qu’on ne donne pas le sentiment que c’est seulement les gens du régime d’Alpha Condé qui doivent être poursuivis »

Comme beaucoup d’autres citoyens, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l’homme déplore le traitement « deux poids deux mesures » par la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) des dossiers mettant en cause les dignitaires de l’ancien régime d’Alpha Condé et ceux du CNRD, actuel régime au pouvoir.

A la faveur de la cérémonie de prise de fonction des nouveaux magistrats de cette CRIEF ce mercredi, 17 janvier 2024, Alphonse Charles Wright a exhorté au procureur spécial près de juridiction chargée des crimes économiques et financiers au traitement équitable des dossiers.

« Monsieur le procureur, la CRIEF n’est pas faite pour une catégorie sociale. Il faut le traitement équitable de tous les dossiers de toutes les personnes qui comparaissent par devant cette juridiction. C’est ça la bonne administration de la justice. Mais ici, on voit certains dossiers qui montent par les escaliers et d’autres montent par l’ascenseur. C’est du deux poids deux mesures. Un comptable poursuivi, l’ordonnateur principal est où ? Où se trouve la cohérence. Des dossiers introduits le même jour, d’autres sortent. Où sont passés d’autres dossiers ? », s’est-il demandé avant d’inviter le procureur spécial à être neutre dans son travail.

« Monsieur Aly, ne faites pas la différence entre ce que le régime d’Alpha Condé a fait et ce que le CNRD est en train de faire. Qui que se soit aujourd’hui en fonction, il faut que le peuple sache que vous travaillez dans la neutralité. Qu’on ne donne pas le sentiment que c’est seulement les gens du régime d’Alpha Condé qui doivent être poursuivis. Non! Je parle de tous les délinquants financiers, qui qu’ils soient. Même nous les magistrats; j’ai dit qui qu’ils soient », a lancé le ministre de la justice.

Sélectionné pour vous :  Chute mortelle d'un jeune à Kaloum : l'OGDH salue la proactivité de la justice guinéenne

C’est pourquoi, dit Alphonse Charles Wright, « je vais vous instruire dans les jours à venir tous les DAAF des départements ministériels auxquels les mesures conservatoires ont été prises de demander de déposer à commencer par le Garde des sceaux, ministre de la Justice. On ne peut pas corriger l’opinion en faisant ombrage à la loi parce que c’est nous. Ça ramènera à trahir ce que le peuple attend de nous. Beaucoup étaient poursuivis pour les infractions économiques et financières. Comment sont-ils sortis de ce pays et aujourd’hui se trouvent à l’étranger. Ça devient très compliqué pour aboutir. Vous dites à quelqu’un : allons à la CRIEF, il dit mais allons rapidement. Aucune crainte. Certains dossiers rentrent et peu de temps les décisions sortent, d’autres sont là ça fait combien de temps. Il faut la gestion des dossiers dans leurs délais raisonnables », a martelé le Garde des Sceaux.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...