Sélectionné pour vous :  Cas Foniké Menguè et cie : le procès s’ouvre en toute urgence, le pourvoi du procureur rejeté

Niveau de mise en oeuvre de l’agenda de la transition en Guinée : le ministre de l’Administration du Territoire fait le point 

Devant la représentation diplomatique en Guinée, les partenaires techniques et financiers et des acteurs sociopolitiques du pays, le gouvernement guinéen a procédé ce vendredi, 28 avril 2023, à la présentation du niveau de mise en œuvre des activités du chronogramme de la transition.

Dans son allocution, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a d’entrée, parlé du niveau d’avancement du chronogramme de la transition.

 » Pour nous gouverner, c’est de rendre compte. Gouverner, c’est d’harmoniser les faits et les dits. Donc, ce matin le gouvernement à travers le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, a convié les ambassadeurs, l’ensemble des partenaires techniques et financiers, les acteurs sociopolitiques de notre pays pour rendre compte du niveau de mise en œuvre de l’agenda de la transition dont les deux premiers points à savoir: le récensement administratif et le recrutement général de la population et de l’habitat et le recensement général à vocation d’état civil ont déjà démarré. Je précise que y a certaines actions de ce recensement général à vocation d’état civil que le gouvernement avait déjà anticipé depuis 2022 et qui sont en train d’aller très rapidement. Comme dans le compromis dynamique avec la CEDEAO, on s’est accordés un délai de 24 mois. Cela va sans dire que les ressources financières qui doivent être mobilisées pour accompagner le gouvernement de la transition devaient aussi être de mise aujourd’hui afin d’aller très rapidement sur ce processus « , précise Mory Condé.

 

À cette occasion, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a présenté le budget lié à la mise en œuvre des 10 points du chronogramme de de la transition. Un chronogramme qui se chiffre à un montant de  » 5 mille milliards 8 cent et quelques milliards de francs guinéens « , dévoile Mory Condé avant d’ajouter :

Sélectionné pour vous :  Procès en appel Charles Wright-Fonikè Mengué et cie : L'affaire renvoyée; les espoirs de l'avocat des activistes

 » Aujourd’hui, le gouvernement dans le cadre de son appui budgétaire à la matérialisation de ce processus, a pour le premier semestre de 2023, mis un montant d’environ 500 milliards pour l’accompagnement, 400 milliards pour le recensement à vocation d’état civil et environs 100 milliards pour le recensement général de la population et de l’habitat. Cette rencontre aujourd’hui, c’est de montrer à nos partenaires techniques et financiers qui ont pris des engagements auprès de la communauté nationale et régionale qui est la CEDEAO, d’accompagner la Guinée, de tirer la sonnette d’alarme afin qu’ils puissent se mobiliser très rapidement pour accompagner le gouvernement afin d’avoir les ressources pour qu’on puisse mettre ces dix points de l’agenda de la transition dans le délai imparti des 24 mois initialement convenu entre la Guinée et la CEDEAO « , a-t-il indiqué.

 

Ibrahima CAMARA pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...