Sélectionné pour vous :  Suspension des manifestations par les Forces vives : La FEGUIPAE salue la décision et appelle les candidats aux examens nationaux à mieux se préparer

Nomination de Bah Oury à la Primature : « Nous estimons que c’est une décision unilatérale » (fédéral UFDG Labé)

Dans un décret publié mardi, 26 février 2024, l’ancien ministre de la Réconciliation Nationale, Amadou Oury Bah a été nommé au poste de Premier ministre, chef du gouvernement. Depuis l’annonce de sa nomination, des réactions fusent de partout. À Labé, les acteurs politiques locaux n’ont pas tardé à réagir.

Younoussa Baldé, président du comité fédéral des jeunes de l’UFDG à Labé, parle d’un choix unilatéral fait par les autorités de la transition : « On a pris acte de ce décret publié sur les ondes des médias d’État. A notre entendement, la logique voudrait qu’on procède à une petite consultation. S’il y’a eu dissolution du récent gouvernement, c’est que ça n’a pas marché ni fonctionné à la satisfaction du peuple de Guinée et du CNRD. Donc, pour ne pas commettre les mêmes erreurs ou avoir à faire à un gouvernement qui ne va pas répondre aux attentes du peuple, pour nous il fallait faire une consultation avec les acteurs politiques, syndicats bref les différentes composantes de la nation pour décliner le profil du Premier ministre censé nous tirer d’affaire et de pouvoir diriger cette transition. Cela ne veut pas dire que celui qui a été nommé n’est pas à la hauteur mais nous parlons juste d’une logique. Il ne faut pas continuer de prendre les décisions de façon unilatérale sans consultation. Maintenant, pour la nomination de Bah Oury nous estimons que c’est une décision unilatérale même s’il a un certain nombre d’atouts nous permettant de nous tirer d’affaire s’il a la volonté. Contrairement aux anciens Premiers ministres, oui c’est un homme politique. Donc vu qu’il a appartenu aux forces vives nous pensons qu’il connaît les préoccupations des acteurs politiques guinéens. Il s’est impliqué dans la lutte socio-politique des vingt dernières années en tant qu’acteur majeur. Donc, il peut utiliser toutes ces expériences pour une bonne gestion de la transition. Pour ce qui est de nos attentes, nous pensons que si on le laisse le soin de travailler il pourra nous aider à trouver des solutions aux différentes crises que traverse le pays », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Siguiri: un jeune conducteur de taxi-moto grièvement blessé au cou par des bandits lourdement armés

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...