Sélectionné pour vous :  Réalisation du tronçon Mamou-Labé : les usagers obligés de prendre leur mal en patience pour faute de financement (ministre)

Concours pour la fonction publique: la préfecture de Labé a besoin de 1 332 fonctionnaires, selon la division des ressources humaines

Depuis l’annonce faite par les autorités de la transition pour le concours de recrutement de nouveaux fonctionnaires, des diplômés s’activent pour réunir les dossiers demandés pour candidater. Pour y parvenir, ces postulants disent faire face à de nombreuses difficultés. Même s’ils sont des centaines à tenter la chance, le besoin exprimé par le service des ressources humaines de la préfecture de Labé, est de 1 332 dans divers services.

Interrogé par notre correspondant, Saa Samuel Ifono, chef de division des ressources humaines de la préfecture de Labé dit suivre de près cette opération. D’ailleurs, notre interlocuteur a saisi l’opportunité pour apporter quelques précisions sur les causes réelles des difficultés que rencontrent les candidats.

« Pour un départ, selon les informations qui nous ont été remontées, des candidats avaient des difficultés pour la soumission de leurs dossiers. Mais maintenant là, la plupart d’entre eux ont pu soumettre leurs candidatures. Mais, ils doivent comprendre que lorsqu’ils créent un compte, c’est d’attendre. Souvent, certains sont pressés. En attendant l’activation de leurs comptes, ils créent un, deux, jusqu’à trois autres comptes. Cela continuera à saturer la plate-forme. Quand on crée le compte, dans moins de 24 heures, 48 heures, le compte sera activé. Et quant aux tenanciers de cybers qui aident souvent les candidats à soumettre, c’est de prêter très attention parce qu’il y a des pièces qui sont demandées. Dans certaines préfectures du pays, vu que les gens sont pressés et il y a assez de monde, ils prennent les dossiers de Paul et mettent à la place de Pierre. Cela disqualifie déjà le candidat. Il faut qu’ils prennent le temps de vérifier pièce par pièce pour s’assurer que c’est la bonne personne avant de scanner et d’envoyer. Même si pour le moment on n’a pas eu de telles anomalies signalées à Labé », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Liste provisoire de Kaba Diawara pour la CAN, absence de Mady Camara: Ce qu'en dit le consultant Thierno Saïdou Diakité 

Poursuivant, le chef de division des ressources humaines de la préfecture de Labé a laissé entendre que son service a remonté un besoin de plus de 1000 fonctionnaires auprès des autorités.

« Au niveau de la préfecture de Labé, le besoin imminent, nous l’avons exprimé. C’est 1 332 fonctionnaires dans tous les secteurs. C’est ce qu’on a fait remonter au département. Nous encourageons tous les candidats. Souvent, nous voyons des réactions sur les réseaux sociaux qui disent: nous allons tenter, mais ils ont déjà choisi ceux qu’ils veulent. Je dirais tout simplement à ceux qui pensent ainsi, qu’ils sachent qu’il y a de la volonté politique du gouvernement dans ce processus. Et il y aura une transparence totale. C’est la compétence que l’administration est en train de chercher. Tous les dossiers qui sont soumis, il y a une commission qui est déjà mise en place par le département du travail et de la fonction publique. Au sein de cette commission, il y a des représentants de chaque département en fonction des demandes. Ce sont ces derniers qui vont valider les dossiers de candidature. Cela se fait de façon cumulative avec le dépôt des dossiers. Certains candidats ont même reçu des messages pour leur dire que leurs dossiers ont été soumis avec succès, qu’ils vont les revenir après le traitement de ces dossiers. Pour un premier départ, le concours était programmé entre les 25 et 26 novembre mais vu que la date de dépôt est prolongée jusqu’au 27 novembre 2023, pour le moment, on n’a pas une date pour le concours, mais c’est pour bientôt », a-t-il précisé.

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...