Sélectionné pour vous :  Plan de riposte après l'explosion du dépôt de carburant : ce que le pool économique et financier compte faire pour atténuer les conséquences

Macenta: les apprenants de l’école nationale d’agriculture et d’élevage mettent 15 hectares de riz en valeur

Des apprenants de l’école nationale d’agriculture et d’élevage sont en train de faire du chemin dans la pratique des nouvelles techniques apprises. À huit kilomètres de la commune urbaine, ils ont réalisé 15 hectares de riz au compte du calendrier agricole de cette année 2023. Le coup d’envoi de la récolte vient d’être donné par le préfet de Macenta, colonel Ousmane Diallo.

15 hectares de riz prêts à être récoltés, c’est l’apport des apprenants de l’école nationale d’agriculture et d’élevage de Macenta dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. Situé à quelques kilomètres de la commune urbaine, le coup d’envoi de la moisson est donné par le préfet de Macenta, Colonel Ousmane Diallo.

« C’est un insigne honneur pour moi de procéder au lancement de cette récolte. Une des principales préoccupations du CNRD, à sa tête, le Colonel Mamadi Doumbouya, est d’accroître la productivité agricole pour atteindre l’autosuffisance alimentaire, » a fait savoir le premier responsable de la préfecture.

Accroître la productivité agricole afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, telle la ligne de mire du département de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi. Une feuille de route bien exécutée par l’inspection régionale de N’zérékoré, indique Saïdou Condé, inspecteur régional de l’enseignement technique de N’zérékoré.

« Ce champ a été réalisé à cent pour cent par les apprenants. Chose qui est en conformité avec le programme de formation au niveau de l’enseignement technique. C’est une façon pour nous de répondre à l’appel de Monsieur le Président de la République, qui, aujourd’hui, est en train d’œuvrer pour l’autosuffisance alimentaire en Guinée, » martèle t-il.

Sélectionné pour vous :  Musique : la chanson "Gouter, tu vas rester" de l'artiste Tenin Diawara interdite de diffusion en Guinée par l'OPROGEM

À la direction générale de l’ENAE de Macenta, les ambitions ne faiblissent pas. Les 15 hectares de cette année sont juste un avant-goût comme pour dire que l’appétit vient en mangeant, martèle Sadjo Bobo Camara, directeur général de l’ENAE de Macenta.

« Nous comptons tripler ce que nous avons fait cette année. On est en train de se battre pour qu’on soit indépendant en se passant complètement de l’importation. Parce que si nous produisons ce que nous consommons, ça lutte contre la faim, ça lutte contre la pauvreté et ça aide aussi les apprenants à mieux comprendre les notions », dit-il.

En plus de ce périmètre rizicole de 15 hectares, l’ENAE de Macenta entreprend d’autres activités agro-pastorales telles que l’élevage de la volaille, des porcs et des bœufs.

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...