Sélectionné pour vous :  Les jeunes filles prennent la parole au CNT : "Nous voulons que les filles puissent étudier, prendre des positions de leadership pour..."

N’zérékoré: Une nouvelle technique de l’agroforesterie pour la régénération des terres dégradées

Pour garantir une productivité agricole continue, le programme alimentaire mondial lance l’expérimentation d’une nouvelle technique de l’agroforesterie dans la région forestière. Il s’agit de la régénération des terres dégradées à travers la sylviculture. Le district de Zogota dans la commune rurale de Kobéla est le site pilote du projet. La mise en œuvre est assurée par le PAM en collaboration avec les cadres techniques du ministère de l’Agriculture et de l’Élevage.


Pour réduire la pauvreté et renforcer la sécurité alimentaire dans la région de N’zérékoré, le Programme alimentaire mondial (PAM) lance un nouveau projet agricole. Améliorer le système de l’agroforesterie afin de convertir les terres dégradées en terres productives, est l’approche utilisée. Le district de Zogota dans la commune rurale de Kobéla, est le village pilote.


« L’objectif de cette formation est de donner une connaissance, un partage d’expérience entre nos services techniques et les formateurs venus du Brésil. Et le Brésil a déjà une expérience accrue dans le domaine de l’agroforesterie, nous voulons que cette communauté de Zogota ait une grande connaissance dans ce domaine. Parce que l’agroforesterie est une agriculture génératrice de revenus « , a expliqué Koumba Kamano, chargée de la résilience de PAM en République de Guinée.

Les villages faim zéro du PAM sont les sites retenus pour les formations pratiques initiales en agriculture syntrophique dont l’ambition principale est de créer une intégration efficace entre les régions de la Guinée, renchérit Jacqueline Guilavogui, conservatrice de la nature.


 » Si on prend les espèces qui nous ont été envoyées, que ce soit le café ou autre, tous ensemble nous savons combien c’est productif. C’est une agriculture basée sur des herbacées naturelles. Parce que les feuillages et autres trucs que nous allons mettre ici sont très loin des produits chimiques. Donc, ça diminue le coup parce que tout est naturel ».

Sélectionné pour vous :  Siguiri : deux jeunes filles trouvent la mort par noyade, à Mignada

Accroître la productivité agricole afin d’augmenter le rendement des populations, c’est le but recherché par ce projet piloté par le PAM et mis en œuvre grâce à la collaboration avec les cadres techniques du ministère de l’Agriculture et de l’Élevage.

N’zérékoré, Lanceï Naboun, pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...