Sélectionné pour vous :  Labé : un jeune homme psychiatriquement défaillant tente de mettre fin à sa vie à l'aide d'un couteau 

La Cour de justice de la CEDEAO ordonne la libération de Kassory et cie, l’État guinéen condamné à les dédommager 

La décision vient de tomber devant la Cour de justice de la CEDEAO. Cette haute juridiction de la sous région vient d’ordonner la libération sans condition de l’ex Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, Oyé Guilavogui et Dr Mohamed Diané, tous détenus depuis plus d’un an.

Dans sa décision, la Cour a ordonné leur liberté dans un délai de trois mois, à compter de la date de la décision. En outre, la Cour de justice de la CEDEAO a condamné l’État guinéen au paiement de 10 mille dollars par personne à titre d’indemnisation pour détention arbitraire.

Et si l’État guinéen n’arrive pas à mettre en exécution cette décision en libérant ces anciens dignitaires ? Sur le sujet, Me Sidiki Bérété, un des avocats de la défense prévient.

« On va en tirer les conséquences. On ne peut pas vivre à vase clos. Il y a l’appréciation de la sous région et des Nations-Unies. On ne va pas croiser les bras. L’État ne peut pas dire qu’on exécute les décisions de la Cour commune d’arbitrage d’Abidjan et on refuse d’exécuter les décisions de la Guinée. Et même ça va influencer le juge guinéen, parce qu’à partir du moment où ils doivent respecter l’hiérarchie des normes, la justice guinéenne sera obligée d’en tenir compte désormais ».

Pendant ce temps, les dossiers de ces anciens collaborateurs de l’ex président Alpha Condé sont en jugement devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Labé : un jeune homme psychiatriquement défaillant tente de mettre fin à sa vie à l'aide d'un couteau 
Laisser une réponse
Share to...