Sélectionné pour vous :  Affaire Dr Diané : la Cour suprême a-t-elle donné raison à Aly Touré ? Le dossier ramené devant la chambre de jugement de la CRIEF

Ousmane Gaoul Diallo rassure les hommes de médias : « La perturbation de l’Internet ne cible pas la presse »

Ces derniers temps, l’accès à l’Internet était devenu un véritable parcours du combattant. Côté presse, plusieurs radios et sites d’informations ont connu des perturbations. Une situation qui a poussé la corporation à prendre un certain nombre de mesures contre le pouvoir de Conakry, en déclarant notamment le porte-parole du gouvernement comme l’« ennemi » de la presse.

Dans une récente sortie médiatique, le ministre porte-parole du gouvernement a tenté de rassurer l’opinion : « La perturbation de l’Internet est une réalité. Mais cette perturbation ne cible pas la presse. Les ambassades qui sont en Guinée connaissent les difficultés de se connecter à internet, les services de l’État qui utilisent l’internet ont les difficultés de se connecter, les populations ont les problèmes de se connecter. Mais certains journalistes essaient de dire que cette perturbation concerne que les sites internet parce qu’ils critiquent l’action gouvernementale, c’est de la désinformation. Tous ceux qui utilisent l’internet en Guinée savent qu’il y a une perturbation en ce moment. Cela n’est pas fait contre la presse parce que ce ne sont pas des sites qui ont des difficultés, c’est l’accès à internet qui pose problème dans notre pays actuellement. Alors pourquoi les organes de presse considèrent que c’est adressé à eux, que c’est une forme de censure. Donc, on prend une situation réelle de la perturbation des réseaux et on tronque l’information pour orienter la société d’une certaine manière. Et celle-ci est difficile à combattre parce que la vitesse de propagation de l’information fausse est tellement rapide que pour rétablir les faits on met plus de temps », a déclaré Ousmane Gaoul Diallo.

Sélectionné pour vous :  Guinée forestière : 66 personnes vulnérables bénéficient d'un titre de prise en charge sanitaire

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...