Sélectionné pour vous :  Ousmane Gaoul prend Cellou Dalein Diallo à contre-pied: « Il a une part de responsabilité dans tout ce qui arrive dans ce pays »

Labé/Éducation:  pour des examens nationaux crédibles et débarrassés de fraudes, la DPE prend plusieurs mesures

A moins de deux semaines du lancement des premières épreuves des examens nationaux session 2023, les préparatifs vont bon train, à en croire les autorités éducatives. A Labé, selon le directeur préfectoral de l’éducation, les programmes d’enseignement sont quasiment bouclés et les mesures sont prises pour que ces examens se déroulent dans de meilleures conditions.

Interrogé par le correspondant de siaminfos.com, Youssouf Coulibaly est largement revenu sur les derniers réglages dans les préparatifs des examens nationaux, à Labé.

« Comme vous le savez, à quelques jours des examens nationaux session 2023, nous sommes en train de faire les derniers réglages. Après plusieurs réunions techniques avec les cadres de la DPE, les encadreurs dans les écoles, nous avons échangé avec tout le monde pour expliquer la vision du département de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation. C’est des examens crédibles, débarrassés de fraudes et de toute tentative de fraudes que nous voulons. Donc, à ma connaissance, tous les programmes d’enseignement sont développés à 100% », a-t-il expliqué.

Plus loin, notre interlocuteur a aussi ouvert une fenêtre sur les statistiques des candidats dans sa juridiction et les dispositions prises.

« Au certificat de fin d’études élémentaires, nous avons 13 073 candidats en enseignement général dont 7 550 filles. Franco-arabe, nous avons 292 candidats dont 174 filles. Au BEPC, nous avons 5 112 candidats dont 2 912 filles. Au baccalauréat unique, nous avons 1 737 candidats dont 820 filles. Au total, pour les 3 examens, nous avons 20 322 candidats inscrits dont 11 550 filles. Jusque-là, aucune anomalie n’a été signalée sur les cartes et les copies d’examens ont été vérifiées. Tout enseignant pris dans le cadre de la fraude sera traduit devant la justice. Tout candidat pris aussi dans ce cadre sera éliminé purement et simplement dans la matière, voire pour tout l’examen. Tout encadreur que je verrai crier sur un candidat ou essayer de le troubler sera remplacé.  Pour ce qui est d’ailleurs du choix des surveillants, c’est dans mes prérogatives. Je viens certes d’arriver à Labé et je ne connais pas tous les encadreurs dans les écoles. Conscient de cette réalité, j’ai choisi parmi mes proches collaborateurs à la DPE ici, des cadres que j’ai mis en commission par note de service avec des consignes claires. Dans les chapeaux des centres, j’ai instruit de choisir des cadres compétents et honnêtes. Pour cela, j’ai demandé à chaque directeur d’école, en passant par les DSEE de faire la liste de son personnel enseignant. J’ai par la suite demandé aux membres de la commission de ne pas choisir un enseignant qui est mal apprécié dans son travail à l’école comme surveillant. La commission travaille et elle est en train de me produire la composition des différents jury », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Recettes issues des marchés de Matoto: "En 2020 seulement, on a eu 1 milliard 100 et quelques millions de gnf" (Tos Camara)

 

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...