Sélectionné pour vous :  Fermeture des stations-service: à Siguiri, le litre d'essence est vendu jusqu'à 30 000 gnf au marché noir

Pêche artisanale : Le non aménagement du Port de Koukoudé, « une véritable source de naufrage des barques en mer »

Véritable pourvoyeur de poissons sur le marché guinéen, la pêche artisanale est de nos jours confrontée à d’énormes difficultés. Au-delà du manque de matériels adaptés, certains débarcadères souffrent d’un manque d’aménagement. Chose qui occasionne souvent des accidents pourtant évitables, dit-on.

C’est le cas du Port de pêche de Koukoudé, dans la préfecture de Boffa, l’un des plus grands du pays où des accidents surviennent constamment à cause du manque d’aménagement. Le dernier cas est survenu le dimanche dernier où une barque a chaviré avec sept pêcheurs après avoir heurté des cailloux au bord du débarcadère.

« Il y a des cailloux en profondeur. Par erreur, ils ont heurté ces cailloux en mer. C’est là que l’accident s’est produit dans les environs de 21 heures. Les sept personnes qui étaient à bord ont été toutes retrouvées. C’est seulement les trois qui ont été grièvement blessées. Ils ont été pris en charge et heureusement le lendemain, hier matin, ils sont sortis de l’hôpital », nous a confié le directeur du Port de Koukoudé.

Faute de moyens, Lancinè Keita précise qu’il a tout de même pris des dispositions alternatives pour éviter d’éventuels cas de naufrage en attendant l’aménagement du débarcadère.

« J’ai remonté les informations à qui de droit, j’ai échangé avec les pêcheurs d’ici par rapport à ces cailloux surtout. Mais il n’y a pas une solution à l’instant T tant que le Port n’est pas aménagé. Je vais voir la hiérarchie, si les moyens nous permettent, on va installer pour le moment des signaux partout où se trouvent les cailloux. Cela peut aider au minimum les pêcheurs. C’est cette recommandation qui est sortie lors de la réunion », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Mort d'un détenu à Labé : le procureur Abdoulaye Israël Kpogomou suspendu pour faute professionnelle

Le Directeur du Port a mis l’occasion à profit pour solliciter l’aménagement de ce débarcadère afin d’éviter des naufrages à l’avenir.

« Nous sollicitons l’aménagement du débarcadère auprès de l’État. Il y a eu des institutions qui se sont succédé ici. La FAO est venue, il y a eu un expert de la Banque Mondiale, il y a eu même des experts japonais qui étaient venus ici, mais nous n’avons pas eu gain de cause pour le moment », a dit Lancinè Keita.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...