Sélectionné pour vous :  Santé : de nouveaux cas de la diphtérie enregistrés en Guinée, l'OMS déplore la faible couverture de la vaccination

Politique : Après leur démission à l’ANAD, Pépé Francis Haba et cie lancent l’Alliance Pour la République (APR)

Une nouvelle alliance électorale voit le jour dans le paysage politique guinéen. Quarante huit (48) heures seulement après leur démission collective au sein de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD) dirigée par Cellou Dalein Diallo, des partis démissionnaires et d’autres formations politiques ont procédé ce dimanche, 16 juillet 2023, au lancement officiel de l’Alliance Pour la République (APR). C’était à l’occasion d’une cérémonie organisée à cet effet dans un réceptif hôtelier à Conakry.

Cette alliance électorale est composée de l’UGDD de Pépé Francis Haba, du PPC de Aboubacar Biro Soumah, du PGPD de Aboubacar Bangoura, de la NGPP de Ibrahima Souaré, du PFJD de Djiba Fofana, du BR de Abdoul Aziz Camara, du RNPG de Ousmane Traoré et de l’USDD de Kamis Dopavogui.

L’APR se veut d’être un cadre de concertation et d’évaluation des politiques gouvernementales à l’effet de dénoncer les pratiques contraires à la loi et aux règles de bonne gestion des affaires publiques et de faire des propositions susceptibles de contribuer à l’amélioration de la gouvernance.

Prenant la parole, Pépé Francis Haba, président du parti UGDD et coordinateur de l’Alliance a expliqué les raisons qui les ont motivé à démissionner de l’ANAD pour créer l’APR.

« Comme vous le savez, la plupart des leaders qui se trouvent au sein de cette nouvelle alliance qui se veut une alliance des idées, qui se veut une alliance de propositions, étaient au sein de la grande coalition ANAD. Mais nous avons compris que notre avenir devenait obscur au sein de cette alliance. Donc depuis plus d’un an, nous réfléchissons et nous préparons le lancement de cette alliance de façon autonome et de façon complètement indépendante. L’objectif premier, c’est pour que nous puissions la main dans la main mutualiser nos efforts, mutualiser nos forces pour que nous puissions participer honorablement aux futures élections locales, législatives et présidentielles. Notre objectif ultime, c’est de briguer la magistrature suprême puisque nous créons nos partis politiques pour cela », a-t-il laissé entendre.

Sélectionné pour vous :  Construction de sièges sociaux des entreprises minières : L'État guinéen décide de passer à la vitesse supérieure...

De son côté, Ibrahima Souaré, président du parti la Nouvelle Guinée pour la Prospérité Partagée (NGPP), membre de cette alliance a rassuré les militants et sympathisants des différentes formations politiques leur volonté de bannir l’ethnocentrisme dans leurs faits et actes.

« Nous sommes là pour parler de l’intérêt supérieur de la nation. C’est pourquoi au sein de l’Alliance Pour la République, nous sommes là pour travailler derrière vous les militants et militantes des partis politiques. Nous ne sommes pas là pour parler de l’ethnocentrisme. Il faut banir ça. Le clanisme, le régionalisme, il faut bannir tout ça. Il faut qu’on soit une et indivisible, de parler tout simplement, la Guinée. La Guinée, c’est l’intérêt commun. La Guinée, c’est l’héritage de tout le monde », a-t-il martelé.

Selon Pépé Francis Haba, la porte de cette alliance est grandement ouverte aux autres partis politiques. C’est pourquoi, le président de l’UGDD invite leurs amis d’hier et même leurs adversaires à rejoindre la dynamique.

« Nous encourageons et nous demandons à tous les guinéens de venir au sein de cette nouvelle alliance, puisse que ça va être une alliance de changement. C’est une première en Guinée, parce que les alliances se créent autour des personnes. Cette fois-ci, nous avons créé notre alliance autour des idées », a dit le Coordinateur de l’APR.

A noter que les leaders politiques membres de cette nouvelle alliance ont exprimé leur volonté de rejoindre le cadre de dialogue en cours. Ils invitent tout de même le CNRD à respecter le calendrier de la transition conclu avec la CEDEAO.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...