Sélectionné pour vous :  Procès Oyé Guilavogui : l'affaire renvoyée pour la commission d'office d'avocats en faveur de l'ex ministre

Guinée forestière : À la rencontre des premiers des Sciences Mathématiques et Expérimentales

Les résultats du Baccalauréat unique 2023 sont disponibles depuis la nuit du samedi, et la région forestière s’est emparée de la part du lion avec deux premiers sur les trois options. Issu de Macenta et de N’zérékoré, ces lauréats se sont exprimés au micro de notre équipe basée à N’zérékoré.

Adolphe Irénée Koly, né en janvier 2005, est le premier de la république en sciences mathématiques. Issu d’une famille de mathématiciens, ce jeune prodige n’a pas fait exception. Benjamin d’une fratrie de trois enfants, ce succès est le couronnement d’un travail acharné abattu par Adolphe, en témoignent ses déclarations de fin d’année avant même le baccalauréat unique.


« Cet objectif-là, je me l’étais fixé depuis la 11ème année. J’ai toujours rêvé d’atteindre cet objectif. J’ai donc toujours travaillé pour l’atteindre avec les parents bien sûr, l’encadrement scolaire et surtout le soutien de tout le monde autour de moi. De ma part, j’ai aussi fourni d’énormes efforts parce que depuis la 11ème année, je me suis débarrassé de beaucoup de choses pour ne me concentrer que sur cet objectif. Je m’étais tracé un emploi du temps personnel que je tâchais de respecter à toute rigueur. Tout ceci couronné par la grâce de Dieu, c’est ça qui a donné ce succès », explique-t-il au micro du correspondant de Siaminfos.com.
La prouesse du dernier fils du couple Koly ne surprend guère ses parents.


 » Moi, je ne suis pas étonnée de ce que Adolphe a fait aujourd’hui. Parce que pour être premier, on ne se lève pas d’un beau matin. Adolphe a préparé ça depuis qu’il a décroché le BEPC. Il m’a dit, maman, je serai le premier de la République. J’ai dit Gloire à Dieu. Que Dieu te bénisse ! Il a suivi ce chemin de l’atteinte de cet objectif qui nous réunit aujourd’hui, » a déclaré la mère d’Adolphe Irénée Koly.

Sélectionné pour vous :  Kindia: 50 bales de moustiquaires imprégnées volées au centre de santé de Kenendé, un stagiaire pointé du doigt

A 135 kilomètres du chef-lieu de région, la préfecture de Macenta rafle la première place en sciences expérimentales. De son village natal à la commune urbaine de Macenta en passant par Balizia, Justin Guilavogui fait aujourd’hui la fierté du système éducatif de Macenta, selon Laye Kéïta, directeur préfectoral de l’éducation de Macenta.


« C’est cette réflexion qui a été faite par tous les acteurs à commencer par Monsieur le Préfet, jusqu’au dernier planton, on a fait des analyses et on a fixé de nouvelles bases », dit-il.

Le père de Justin quant à lui, se réjouit de l’exploit réalisé par son fils.


« C’est vraiment une joie immense pour toute la famille parce que ça montre le résultat de l’encadrement que nous lui avons apporté. Il nous a écouté et il est aujourd’hui sur le bon chemin, » conclut David Gbagbo Guilavogui.

Agé de 21 ans, Justin dédie ce succès à l’encadrement scolaire et à ses parents.


« Vraiment je suis très fier de l’encadrement que j’ai eu à tous les niveaux, la DPE, les chefs d’établissements, mes parents, je suis vraiment fier. Je leur dis merci pour tous les efforts. Je suis vraiment content. »
Si la région de N’zérékoré a enregistré un taux inférieur à la moyenne nationale pendant les deux premiers examens, elle s’est taillée une place de choix au Baccalauréat unique session 2023 avec un pourcentage de 37,48.

 

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...