Sélectionné pour vous :  Coupe d’Afrique des sourds muets: un ressortissant guinéen devance l’État et offre une enveloppe symbolique à l’équipe nationale

Popodara (Labé ): Zoom sur le projet piscicole de Dioulasso

Dans son programme annuel d’investissement en 2020, les autorités communales de Popodara avaient sollicité la mise en place des étangs piscicoles afin de lutter contre l’insuffisance alimentaire. Avec l’appui de l’ANAFIC, cette activité a été réalisée et des progrès ont été enregistrés, a-t-on appris. Et, cet étang piscicole est situé dans le district de Popodara 1, secteur Dioulasso.

Dans un entretien accordé à notre correspondant à Labé, Diallo Mamadou Saidou, 3ème Vice-maire de la commune rurale de Popodara et membre de la chambre régionale d’agriculture est revenu sur la genèse de ce projet dans sa juridiction.

« C’est un projet que nous avions élaboré dans notre programme annuel d’investissement de 2020 et on a eu la chance d’être accompagnés par l’agence nationale de financement des collectivités. L’agence nationale de l’aquaculture de son côté, nous a dotés d’alevins. Donc, ce sont ces alevins que nous avons mis dans cet étang piscicole et des jeunes ont été formés en technique d’entretien des étangs piscicoles. Après cette activité, nous avons jugé nécessaire de monter un autre programme annuel d’investissement pour l’obtention d’un forage, vu que les étangs pourraient être secs pendant les périodes d’etillage. Le forage a été fait et nous avons fait la canalisassion de l’eau jusque dans les étangs. Nous avons à date des bassins hors sol et il reste l’empoisonnement. Nous espérons que nos partenaires viendront pour cette autre activité. Il s’agit d’un lieu historique et ce sont les colons qui avaient commencé cette activité ici. Donc, nous avons juste réhabilité un étang et voilà l’espoir de toute une région que vous voyez devant vous ici », a-t-il indiqué.

Sélectionné pour vous :  Boké: un magasin d'une valeur de 300 millions gnf réduit en cendres par un incendie d'origine électrique

Poursuivant, notre interlocuteur a laissé entendre qu’il y a trois espèces de poissons dans cet étang piscicole.

« L’étang contient du Tilapia, hétéro et des silures. En fonction de la superficie, vous pouvez avoir un étang qui a plus de 30 000 ou 40 000 poissons. C’est par mètre carré qu’on peut savoir il y a au moins combien de poisson à l’intérieur. Parce que certains peuvent pondre jusqu’à 1000 voire 1500 œufs. Pour nourrir ces poissons, il faut deux aspects: premièrement, vous êtes obligés d’acheter les produits sur le marché. Secondo et techniquement d’ailleurs, vous êtes obligés de chercher les bouses de vaches et les sondes de sorgho, vous mélangez et ils sont servis. Si la terre est fertile aussi, ils (poissons ) peuvent manger aussi. Notre ambition, c’est d’élargir cette activité de pisciculture dans toute la région de Labé. C’est pourquoi je lance un appel à tous les jeunes de se lancer dans cette activité. Nous avons les techniques qu’il faut pour la réussite de la pisciculture dans notre région », a-t-il conclu.

Il faut tout de même signaler que deux étangs réalisés par le PNUD avaient cédé il y a quelques mois. Chose qui profite ainsi aux citoyens de la localité. Certains poissons qui ont migré dans une rivière tout près de ces étangs avaient même été commercialisés au marché de Sassè, dans la commune urbaine de Labé.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...