Sélectionné pour vous :  Mamou: le Fédéral de l'UFDG réagit à la dissolution des Conseils communaux

Procès du 28 sept : ce que demandent Oury Bailo Bah et près de 750 victimes pour la réparation des dommages et préjudices

Entamées lundi, 14 mai 2024, les réquisitions et plaidoiries au procès du massacre du 28 septembre 2009 se sont poursuivies ce mardi devant le Tribunal criminel de Dixinn. A l’audience du jour, Me Alpha Amadou DS Bah, un des avocats de la partie civile a porté la parole des victimes défendues par la FIDH, l’OGDH, et l’AVIPA.

Dans ses plaidoiries, l’avocat a retracé l’historique de ces atrocités commises sur des civils qu’il qualifie de « gravissime ». Pour la réparation des dommages et préjudices subis, Me DS Bah a sollicité du Tribunal de recevoir Oury Bailo Bah et près de 750 autres victimes, la FIDH, l’OGDH, et l’AVIPA dans leur constitution de partie civile et de condamner solidairement les accusés au paiement des montants entre autres.

« Pour les ayants droits des morts et des disparus au nombre de 87, vous allouerez 3 milliards de francs guinéens par groupe d’ayants droit. Pour les femmes victimes de viols au nombre de 137 recensées, 2 milliards par victime. Pour ceux qui sont victimes de coups et blessures volontaires au nombre de 500, 1 milliard 500 millions GNF par personne. Pour les victimes de tortures au nombre de 5, 2 milliards de francs guinéens par personne. Pour les victimes de pillages, au nombre 13, nous sollicitons un milliard par personne », a demandé l’avocat des parties civiles.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Guidhô Foulbè se dit trahi par ses avocats : "Je demande au tribunal de me désigner un autre avocat commis d’office"
Laisser une réponse
Share to...