Sélectionné pour vous :  Cas des enseignants contractuels : Le gouvernement propose le paiement graduel des arriérés de salaire avant la rentrée des classes

Qualification de l’école guinéenne : Guillaume Hawing annonce de nouvelles dispositions en gestation pour l’année prochaine

Le ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation était devant la presse ce mercredi, 19 juillet 2023. Objectif, faire le point sur l’organisation des examens nationaux session 2023 et annoncer de nouvelles mesures pour la qualification du système éducatif guinéen.

A cette occasion, Guillaume Hawing s’est réjoui de l’amélioration du taux d’admission aux examens et de la limitation, selon lui, des cas de fraudes lors de ces différents examens. Le Chef du département de l’éducation met ce résultat « positif » à l’actif des différentes réformes qu’il a engagées, notamment l’internationalisation des différents acteurs impliqués dans les examens, l’utilisation des Codes QR, l’utilisation des caméras de surveillance, entre autres.

Par la suite, le ministre Guillaume Hawing a annoncé de nouvelles dispositions pour résoudre le problème de l’école guinéenne qui, selon lui, « se situe à tous les niveaux, pas seulement dans les classes d’examen ».

« Quand on veut rectifier le tir, il faut le rectifier sur toute la scène. Et les classes intermédiaires, et les classes d’examen. Des dispositions draconiennes sont en gestation pour les classes d’examen. Le drame, c’est quoi ? Un élève qui fait la 7ème dans une école A, quand il n’a pas la moyenne dans cette école, il prend ses clics et claques pour se faire inscrire dans une autre école. Il faut freiner cette hémorragie. Certes, c’est difficile à maîtriser, mais ce n’est pas sans solution. Nous avons déjà la solution : c’est les inscriptions uniques dans toutes les écoles. Ça veut dire quand un élève s’inscrit une fois, ça devient une inscription unique avec un identifiant unique. Quand tu dois quitter d’une école pour une autre école, tu es obligé de passer par le département. Il faut que le département sache ce qu’il y a dans le mouvement des élèves. Donc la maîtrise du mouvement des élèves dans les classes intermédiaires va s’imposer », a-t-il déclaré.

Sélectionné pour vous :  Faranah : L'équipe de la Brigade Anti-criminalité numéro 20 officiellement présentée aux citoyens

L’autre réforme qui est aussi en gestion, informe le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, c’est au niveau des bulletins scolaires dans les classes intermédiaires.

« Les jours à venir, on a déjà fini la conception, toutes les écoles de la République, que tu sois école publique ou privée, il y aura un seul bulletin à l’image des diplômes. Avant, c’était une disparité incroyable, plusieurs diplômes étaient utilisés. Mais aujourd’hui, le diplôme est unique. De 58 jusqu’aujourd’hui, on a uniformisé tous les diplômes. Donc, c’est la même chose que nous allons faire pour les bulletins des classes intermédiaires. Toutes les écoles, en tout cas si tu es une école de la République, une école qui est sous la coupole du ministère de l’enseignement pré-universitaire, le seul choix que tu auras, c’est d’aligner et être dans notre base des données en fonction de ce bulletin unique », a laissé entendre Guillaume Hawing.

Dans sa communication, le ministre de l’enseignement pré-universitaire a indiqué que tout le dispositif utilisé pour la session 2023 pour limiter voire même lutter contre les fraudes dans les examens nationaux sera reconduit pour l’année prochaine.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...