Sélectionné pour vous :  Présidentielle sénégalaise 2024 : Voici les statistiques du vote à Kankan

Labé : 15 tonnes de produits impropres à la consommation incinérées par le service de contrôle de qualité 

Dans la matinée de ce samedi, 17 février 2024, la cellule contrôle qualité et normes de Labé a procédé à l’incinération d’une importante quantité de produits impropres à la consommation. C’est le site de Tchalakoun qui a été retenu pour abriter cette opération. C’était en présence des autorités administratives, sécuritaires et communales de Labé.

Selon nos informations, il s’agit de 15 tonnes de produits impropres saisies au cours de l’année 2023. Interrogée par notre correspondant, Aïssatou Baldé, cheffe par intérim de la cellule contrôle qualité et normes de Labé est revenue sur la nature des produits incinérés.

« Il s’agit au total de 15 tonnes de produits impropres à la consommation. Au fait, il y’a plusieurs produits notamment des boites de jus, de conserves, des produits cosmétiques et alimentaires. Cette saisie a été faite au cours de l’année 2023 parce que nous avons une équipe compétente qui sillonne les marchés et nous stockons les produits saisis. Certains commerçants acceptent volontairement de déclarer à notre bureau les produits impropres à la consommation, mais d’autres ne le font pas. Donc, je recommande à la population de laisser nos agents faire leur boulot parce que ça y va dans l’intérêt de la santé des consommateurs », a-t-elle déclaré.

De son côté, Ibrahima Sory Cissé, directeur préfectoral du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises de Labé, a invité les commerçants à œuvrer pour la santé des consommateurs.

« Nous sommes ici ce matin dans le cadre de l’incinération des produits périmés et prohibés que l’Office national de contrôle qualité et normes de Labé a eu à saisir durant l’année 2023. Au fait, je suis animé par un sentiment de joie et de satisfaction dans la mesure où l’autorité préfectorale n’a ménagé aucun effort pour la réussite de cette activité. Je remercie aussi notre hiérarchie dans la mesure où elle ne cesse d’améliorer nos conditions de travail. Si vous avez remarqué, l’année dernière, nous étions à 34 tonnes de produits et cette année la donne a changé. Parce que nous sommes à 15 tonnes. Donc, nos partenaires qui sont les commerçants ont aussi compris qu’il faut se débarrasser de ces produits. Je lance un appel pressant à ces commerçants qui sont très sensibles à la santé de la population, qu’ils acceptent de venir donner leurs stocks de produits périmés pour que nos agents puissent récupérer ces produits, soit au niveau du magasin ou à domicile », a-t-il lancé.

Sélectionné pour vous :  Procès Oyé Guilavogui : l'affaire renvoyée pour la commission d'office d'avocats en faveur de l'ex ministre

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...