Sélectionné pour vous :  CRIEF : Kassory de nouveau absent à l'audience, sa demande de mise en liberté rejetée...

Recrutement à la fonction publique : Ce que recommandent les Forces sociales de Guinée

Le forum des Forces sociales de Guinée s’exprime sur le recrutement annoncé par le gouvernement guinéen. Dans une déclaration rendue publique ce mardi, 24 octobre 2023, les acteurs qui composent cette plateforme ont interpellé le ministre du Travail et de la Fonction Publique sur les manquements constatés dans le communiqué diffusé. Ils sollicitent, ces acteurs l’annulation des frais d’inscription qui sont fixés à 100 mille francs guinéens.

Le communiqué diffusé par le département en charge du travail et de la fonction dans le cadre de ce recrutement, ne mentionne ni le besoin exprimé par chaque département ministériel, ni le manque à gagner à la suite de l’opération de toilettage du fichier de la fonction publique. C’est pourquoi, le forum des forces sociales de Guinée demande au ministère de tutelle de rectifier le tir.

« Avec ces motifs donnés, en ne mentionnant pas dans le communiqué le besoin exprimé en nombre par chaque Département et le manque à gagner à la suite des opérations d’assainissement, nous pouvons dire pour être indulgent que le Minstre s’est trompé en ne donnant pas ses indicateurs en chiffre. Par contre s’il ne rectifie pas le tir, en donnant le besoin exprimé en nombre par département ministériel avec la situation des fonctionnaires non postés et le nombre total à recruter, nous pouvons tirer la conclusion que c’est la boite à pandore qui s’ouvre pour la certification d’une intégration frauduleuse à la fonction publique au nom de la refondation », a-t-il exigé tout en remettant en cause le les frais d’inscription proposés pour la circonstance.

Sélectionné pour vous :  Kindia/ insécurité : 4 présumés bandits mis aux arrêts et présentés à la presse

« Avec la fixation à 100 000GNF les frais d’inscription non remboursables et toute la documentation demandée aux futurs candidats, pour qui connait le niveau de pauvreté actuelle des ménages et la lourdeur administrative, on est en droit de déduire que c’est une forme de renflouement malsain des caisses, qui constitue un facteur de blocage pour des milliers de jeunes guinéens qui aspirent servir le pays en intégrant la fonction publique », indique le forum.

Par conséquent, le forum des forces sociales a invité le ministre à annuler ces frais dits droits d’inscription, et si

possible de réduire le nombre de documents à mobiliser, à l’effet de promouvoir l’équité dans le processus.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...