Sélectionné pour vous :  Une mission du FMI à Conakry pour évaluer l'économie guinéenne : tous les aspects économiques passés au crible 

Kankan: une arme PMAK, des munitions et une importante quantité de chanvre indien saisies par la patrouille mixte

La patrouille mixte mise en place par les autorités militaires continue de produire des résultats dans la commune urbaine de Kankan. Après la saisie de 129 cartons de produits pharmaceutiques impropres à la consommation le 18 octobre dernier, cette patrouille a mis aux arrêts deux individus qui possédaient une importante quantité de chanvre indien, une arme PMAK, des munitions. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insécurité qui bat son plein dans la région.

Devant la presse, le colonel Mamady Condé, commandant de la troisième région militaire de Kankan est revenu sur le mode opératoire qui a abouti à la réussite de cette opération.

« Ces armes, munitions et la quantité de drogue sont saisies suite aux actions de la patrouille mixte qui est mise en place. Cette arme que vous voyez avec sa boîte garnie de trois munitions et une boîte chargeur de AK45 qu’on appelle PMAK, ont été saisies par la patrouille dans la nuit du 20 au 21 octobre vers 1 heure du matin, dans le quartier Bordeau, à kankan ici. Trois individus inconnus, étaient là à braquer la population, harceler la population. Et au passage de la patrouille, dès qu’ils ont aperçu le pick-up, ces trois inconnus ont pris la fuite. Pourchassés, ils ont jeté le sac qu’ils détenaient. Ramassé par la patrouille, ce qui est ressorti dans le sac, c’est ce que vous voyez devant vous. La quantité de drogue que vous voyez aussi a été saisie dans un véhicule de transport en commun sur la route de Kankan-kouroussa par le barrage filtrant vers les 12 heures hier », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Fermeture des stations-service en Guinée : voici la situation dans la commune urbaine de Kankan

Accusé d’être parmi ces personnes mises en cause, Karifa Cherif se justifie:

« Samedi dernier, j’étais allé m’acheter à manger vers les 23 heures. À mon retour, je suis venu trouver un motard garé. Lorsque je me suis approché de lui, il a démarré sa moto pour se diriger vers moi et jusqu’à me taper. Je lui ai demandé pour savoir ce qu’il se passait et directement il a commencé à me frapper avec certaines personnes qui étaient présentes, en disant que je suis voleur. C’est ainsi qu’ils ont appelé la police qui est venue me prendre. Sinon, je ne sais même pas comment manipuler une arme », s’est-il défendu.

Interrogé dans la foulée, Mamady Camara, chauffeur du véhicule dans lequel cette quantité de chanvre indien a été saisie, a dit comment le carton s’est retrouvé dans son véhicule.

« C’est un petit qui m’a remis ce carton pour faire descendre à Morignoumala, en me disant que le propriétaire a payé 10 000 gnf. Je lui ai dit que l’argent était petit. Comme ça, j’ai fait le départ et arrivé à la sortie, la brigade m’a arrêté et m’a demandé sur ce qui se trouvait dans mon coffre. J’ai ouvert et ils m’ont demandé sur le contenu du carton, je leur ai fait savoir que je ne connaissais pas. C’est ainsi qu’ils ont ouvert pour voir que c’est du chanvre indien », a-t-il indiqué.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...