Sélectionné pour vous :  Conakry : à la rencontre de Ibrahima Sory Keïta qui se bat avec son métier de réparateur de télé pour échapper à la mendicité 

Recrutement à la fonction publique: des centres de prestation et banques de Kankan submergés par des jeunes diplômés

Une forte mobilisation est constatée ces derniers temps autour du concours de recrutement annoncé par le ministère du Travail et de la Fonction Publique. Sur le terrain, selon le constat de notre correspondant, plusieurs chercheurs d’emploi rencontrés disent être confrontés à plusieurs difficultés dans l’obtention des documents demandés.
C’est le 1er novembre prochain que la plateforme de dépôt des dossiers sera ouverte à travers le pays. Et pendant ce temps, des citoyens comme Mamady Djama Condé infirmier d’État rencontré à la Mairie de Kankan, dénoncent la lenteur de la procédures de traitement des documents.

« Les difficultés que nous rencontrons, c’est au niveau de la banque. Les gens partent à 3 heures du matin pour se faire inscrire. Donc, nous qui venons le matin, nous venons trouver que l’appel a déjà commencé. Je viens juste de quitter là-bas comme ça, les gens passent toute la journée sous le soleil. Il faut que l’État nous vienne en aide », a-t-il lancé.

Même son de cloche chez Aly 2 Condé, ingénieur agronome qui dit traîner à la commune urbaine de Kankan depuis maintenant des semaines pour faire ses dossiers, sans succès.

« Ça fait longtemps que j’ai effectué le dépôt de mes dossiers mais avec cet avis de recrutement, ça devient encore très difficile. Finalement, je vois maintenant qu’il y a beaucoup de personnes et je suis obligé de patienter », s’alarme-t-il.
Outre la lenteur dans le traitement des dossiers, les soupçons de corruption dans les services sont également dénoncés par des citoyens.


« Y a toujours un problème qui ne marche pas. Parce que le premier jour où je suis venu déposer mes dossiers, la dame qui était là-bas, en prenant mes dossiers, je l’ai fait avec 10 000 gnf. Mais elle m’a dit que pour le traitement rapide de mon dossier, qu’il faut que je passe par des arrangements. Je lui ai demandé pourquoi et je lui ai dit que je ne pouvais pas l’accepter », indique Lanciné Fofana.
Si cette situation reste inchangée, de nombreux citoyens ne seront pas en possession de tous les documents demandés d’ici la date indiquée par le ministère du Travail et de la Fonction Publique. C’est pourquoi, offrir le contrat de délivrance des dossiers à d’autres banques de la place pourrait diminuer les difficultés, estiment plusieurs citoyens.

Sélectionné pour vous :  Blocage des sites Guineematin.com et Inquisiteur.net: Presse Solidaire demande de s'opposer à toute tentative de musèlement des médias (Déclaration)

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com.

Laisser une réponse
Share to...