Sélectionné pour vous :  CRIEF : Michel Kamano obtient le renouvellement de son autorisation de sortie du territoire pour des soins en France

Altercation au TPI de Coyah : l’incident ne s’est pas produit en pleine audience (source)

Depuis plusieurs heures maintenant, des nouvelles faisant état d’une altercation en pleine audience entre le procureur près le tribunal de première instance de Coyah et un avocat de la partie civile, sont relayées par de nombreux médias. En effet, l’empereur des poursuites aurait levé la main sur un avocat de la défense ce mercredi, 25 octobre 2023. Pour en savoir davantage, notre rédaction a joint au téléphone, une source témoin de la scène.

Selon notre source, l’incident ne s’est pas produit en pleine audience et que le procureur n’est pas le premier à lever la main sur l’avocat :

« Ils ont mené les débats, l’affaire a été renvoyée pour aujourd’hui pour les réquisitions et plaidoiries. Quand le procureur a pris la parole, il a fait ses plaidoiries. Il a requis 5 ans de prison contre la dame. Trois ans fermes et deux ans assortis de sursis avec une amende de cinq millions de francs guinéens. Sa réquisition a été tellement poignante que l’avocat de la défense n’a pas pu digérer. Dès qu’il a eu la parole pour ses plaidoiries, il a commencé à s’attaquer à la personne du procureur. C’est ainsi que le procureur a demandé au président du tribunal de dire à l’avocat de faire aussi ses plaidoiries et de se focaliser sur les points de Droit et faire sa démonstration. Il a commencé à insulter le procureur dans la salle d’audience sous prétexte qu’on a remis de l’argent à ce dernier pour requérir comme ça contre sa cliente. L’avocat a dit qu’on a enlevé le procureur de la CRIEF pour Coyah parce qu’il est corrompu », rapporte notre source avant de poursuivre :

Sélectionné pour vous :  CRIEF : Michel Kamano obtient le renouvellement de son autorisation de sortie du territoire pour des soins en France

« Le président du tribunal a appelé le procureur à venir dans son bureau parce que l’audience a été suspendue pour qu’ils puissent régler cette affaire. En sortant du bureau du président, le procureur s’est retrouvé nez à nez avec l’avocat en question. A la porte, il a bousculé le procureur, ce dernier aussi a réagi en le tapant avec sa main. Mais je précise qu’il n’y pas eu de bagarre proprement dite devant le bureau du président. Après, les avocats sont venus demander pardon au procureur pour qu’il abandonne la situation. L’avocat s’est caché derrière ses collègues pour entrer dans le bureau du procureur avec fracas, en se saisissant d’une chaise pour taper le procureur. Une personne s’est interposée en se précipitant sur lui pour récupérer la chaise », nous-a révélé notre source.

Par ailleurs, nos tentatives d’avoir une version contraire à celle-ci sont restées pour le moment sans suite.

A suivre !

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...