Sélectionné pour vous :  Tournoi des détenus à la maison centrale : Ce qu'en dit Mamadou Kaly Diallo de la Baïonnette intelligente

Récurrence des cas d’incendies à Conakry : « Même l’Etat s’en fout », regrette un acteur politique

Face à la récurrence des cas d’incendies à Conakry, les réactions des acteurs sociaux et politiques tombent les unes après les autres. C’est au tour du président du parti UMP de se faire entendre. Boubacar Siddighi Diallo regrette une triste réalité à laquelle le pays est confronté.

Ce qui se passe à Conakry en termes de protection civile est plus qu’inquitant, selon cet acteur politique. Les cas d’incendies méritent une attention sérieuse, dit Boubacar Siddighi Diallo.

« Aujourd’hui, tout le pays est en train de brûler. À Conakry, tous les jours, il y a des incendies, tous les jours il y a au moins deux ou trois édifices qui brûlent. Conakry est la capitale la plus dangereuse du monde en terme de protection civile. Je l’ai dit il y a 5 ans et nous avons fait une étude concluante là-dessus que nous avons mis à la disposition de la Guinée il y a trois ans, mais y a pas de preneur, même l’Etat s’en fout », a-t-il laissé entendre tout regrettant le fait qu’il n’y ait jamais eu d’enquêtes depuis toute série d’incendies.

« Ça détruit les biens, ça met les gens dans l’insécurité, ça tue d’autres, mais y compris le dépôt du carburant, il n’ y a pas d’enquête. La protection civile est là, vous n’entendez jamais un rapport qui a établi les causes des incendies. La protection civile est là, qu’est-ce qu’elle fait », s’interroge-t-il.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Retour à l'ordre constitutionnel en Guinée: "Les 10 points ne sont pas nécessaires pour sortir de cette transition", selon Rafiou Sow 
Laisser une réponse
Share to...