Sélectionné pour vous :  Brouillage des ondes de plusieurs radios en Guinée : la colère du collectif des Organisations de défense des droits humains 

Rencontre des enseignants contractuels avec Guillaume Hawing : « Sans les arriérés, il n’y aura pas de cours »

« Sans les arriérés de salaire, il n’y aura pas de cours la rentrée prochaine>>. Ce mot d’ordre reste le même chez les enseignants contractuels de Guinée. Ce, malgré la rencontre qu’ils ont eu ce mardi, 19 septembre avec le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation qui les a rassuré sur un certain nombre de points, notamment le niveau d’avancement de l’authentification des diplômes. Chose qui les amène d’ailleurs à surseoir à la manifestation projetée le lundi à venir, selon Moussa Doré, président du collectif des enseignants professionnels, membre de la délégation.

Ce qui est sûr, les sit-in organisés devant les DPE et Mairies par les enseignants contractuels le 18 septembre dernier, n’ont pas permis d’atteindre l’objectif final qui est le paiement des 9 mois d’arriérés de salaire. Mais, ces manifestations ont quand même forcé l’urgence chez le ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation qui à sollicité une rencontre avec les représentants de ces enseignants en colère. Sur la question relative à leur intégration à la fonction publique, il a été question pour Guillaume Hawing de se montrer assez convainquant pour freiner l’allure que prennent ces manifestations à l’approche de la rentrée des classes.

« On avait prévu de reprendre les manifestations dès lundi prochain mais hier mardi, on a été appelés par le ministre Hawing qui nous a montré quelques résultats des travaux qui sont effectués. Donc le lundi, on doit aller pour la projection de la liste des contractuels authentifiée cette année. C’est ce qui nous pousse à surseoir à la manifestation du lundi, pour voir ce que ça va donner comme résultat », explique Moussa Doré.

Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : Lancement du deuxième Salon d'orientation des bacheliers

Concernant le paiement des arriérés de salaire et des primes d’incitation, notre interlocuteur indique que le gouvernement n’a aucun plan escompté.

« On nous a dit que l’Etat va faire un communiqué d’ici la fin de ce mois pour payer les arriérés de façon graduelle. Donc nous allons nous retrouver avec les collègues à la base afin de décider ce que nous devons faire. Mais ce qui reste clair, sans les arriérés, il n’y aura pas de cours, c’est une décision non-négociable. On a été bernés par l’Etat et on ne va jamais accepté que l’on continue sur la même lancée. Si la base décide la poursuite des manifestations, nous allons poursuivre les sit-in jusqu’à l’obtention de gain de cause », a-t-il martelé au micro de Siaminfos.com.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...