Sélectionné pour vous :  Guinée : l'ANVJ annonce les couleurs de la célébration de la première journée nationale des volontaires

Résultats du Bac à Guéckédou : une quarantaine de bacheliers parmi les 100 premiers de la République

L’ancien proviseur du lycée collège Bambou de Guéckédou, aujourd’hui Directeur préfectoral de l’éducation, Kongui Tounkara a eu plusieurs lauréats parmi les bacheliers de cette année dans sa sphère éducative. D’ailleurs à l’en croire, une quarantaine de bacheliers de sa préfecture sont parmi les 100 premiers de la République.

Cet enseignant chevronné interrogé ce mardi, 18 juillet 2023 par notre correspondant, a entamé son intervention par un remerciement à l’endroit des autorités de la transition en général et le département de l’Enseignement Pré-universitaire en particulier.

« Après la publication des résultats du baccalauréat unique session 2023, ce sont des sentiments de satisfaction, de fierté et de reconnaissance d’abord à l’endroit de notre ministre de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation, Monsieur Guillaume Hawing, qui a tout mis en œuvre pour la crédibilisation de ces examens pour faire valoir le mérite scolaire. Nous sommes satisfaits puisque traditionnellement, Guéckédou est une zone d’études surtout quand on sait que l’institution internationale Plan Guinée est sur le terrain depuis plus de 30 ans. Il n’y a pas aujourd’hui un district, une sous préfecture ou un quartier qui n’a pas d’école. Donc, après les échecs massifs de l’année dernière, les parents d’élèves, les élèves eux-mêmes, les encadreurs, les cadres en poste à la DPE, tous les partenaires, on s’est attelés à la large implication pour le suivi des élèves, le suivi des enseignants. Les enseignants ont bénéficié de plusieurs formations dans divers domaines du mois d’août à septembre de l’année dernière. Aussi tous les premiers des examens ont bénéficié des boîtes de craie afin d’animer des groupes de révision dans les quartiers que nous-mêmes, nous suivions », a-t-il expliqué d’entrée.

Parlant des statistiques, Kongui Tounkara affirme : « Ont composé, 1998 candidats dont 506 filles. Et nous avons eu 1400 admis dont 290 filles. Ce qui a donné un pourcentage de 70,07%. En option sciences expérimentales, ont effectivement composé 794 dont 297 filles sont admis 496 avec 158 filles pour 62,45%.
En sciences mathématiques, 488 candidats dont 88 filles ont composé. Ont décroché le baccalauréat 440 dont 79 filles avec un pourcentage de 92,05%.
En sciences sociales, 685 candidats ont composé dont 117 filles. 423 dont 49 filles ont obtenu leur admission avec 61,75% comme taux de réussite.
En franco-arabe, il y avait une seule option. 41 candidats dont 4 filles et les 41 ont décroché leur baccalauréat. Ce qui fait les cent pour cent en franco-arabe. Ce qui fait un taux global de 72,07% d’admission cette année à Guéckédou », a fait savoir notre interlocuteur.

Sélectionné pour vous :  La cinglante réplique de Cellou Baldé à Ousmane Gaoul Diallo : « Sa page est totalement tournée, il doit faire le deuil de son exclusion »

Parmi ces nombreux admis à Guéckédou, plusieurs bacheliers sont très bien classés notamment avec environ une vingtaine de personnes dans les 100 premiers de la République.
« On ne sait pas maintenant quel est le sort qui les attend mais du point de vue classement, beaucoup sont dans les cent premiers. Si nous prenons les sciences mathématiques, nous avons douze mentions très bien. C’est-à-dire que nous avons deux trente-unième ex æquo, deux trente quatrième ex æquo, un quarante quatrième, un cinquante neuvième, soixante deuxième, soixante quatrième, quatre-vingtième, quatre-vingt troisième, et quatre-vingt dixième. En sciences expérimentales, nous avons le dix-huitième, le vingt-troisième, le trente septième, le cinquante-huitième, le soixantième, deux soixante-neuvièmes et le cent-unième. En franco-arabe, nous avons le deuxième de la République, le onzième, le douzième etc. Puisque je n’ai pas sur place leur liste en face. Si nous comptabilisons tout ça, je pense qu’il y aura des gens qui auront un non sort, » estime le Directeur préfectoral de l’éducation de Guéckédou. Celui qui a fait treize ans en tant que proviseur du plus lycée de Guéckédou, conclut son intervention par une invite à la persévérance dans l’action pour la pérennisation de cet acquis dans cette préfecture réputée dans la formation de base très solide.

 

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...