Sélectionné pour vous :  Labé: la campagne régionale de reboisement officiellement lancée par les autorités

Rupture du vaccin contre le tétanos dans les hôpitaux en Guinée : que risquent les femmes en grossesse et leurs bébés ?

Depuis quelques semaines maintenant, les hôpitaux guinéens font face à une rupture du vaccin contre le tétanos pour les femmes en grossesse et les nouveaux nés. Une situation déplorable qui met considérablement la vie de ces personnes en danger.

Interrogé sur le sujet, Dr Ben Youssouf Keïta, médecin généraliste explique les dangers liés au manque de ce vaccin. A l’en croire, une femme en grossesse qui n’arrive pas à prendre ce vaccin risque de mettre sa vie en danger et celle de son nouveau né au cas où elle entrent en contact avec la bactérie tétanique.

« Quand vous prenez le vaccin contre le tétanos, ça signifie que même si vous vous piquez avec une pointe souillé, avec un couteau ou avec un objet tranchant qui contient la bactérie, vous ne développerez pas la maladie parce que votre organisme a des soldats déjà qui vont combattre l’agent bactérienne. Mais si vous n’avez pas pris le vaccin et que vous rentrez en contact avec l’agent, vous avez toutes les chances de développer la maladie. Le vaccin contre le tétanos est très important chez les femmes en grossesse pour éviter qu’elles attrapent le tétanos pendant le cycle de leurs grossesses parce qu’elles peuvent se blesser soit avec le couteau, elles peuvent entrer en contact avec d’autres objets qui contiennent du tétanos et elles vont développer le tétanos qui peut non seulement porter atteinte à la vie de la femme mais aussi porter atteinte à la vie du bébé », a-t-il laissé entendre.

Selon le médecin généraliste, la femme en grossesse doit nécessairement prendre deux doses de ce vaccin anti tétanique. Et dès qu’elle accouche, le bébé aussi doit prendre le vaccin.

Sélectionné pour vous :  Attaque de la Maison Centrale: le système de sécurité de la Guinée est-il défaillant ? Par Mohamed Lamine Souaré

« Si l’enfant ne prend pas, il y a forte risque qu’il soit contaminé par le tétanos et développer la maladie dans les semaines et en mourir. Chez la femme, elle va développer mais on aura le temps peut-être de la prendre en charge vite et la sauver. Ce qui n’est pas le cas pour le nouveau né qui peut en mourir » a dit Dr Ben Youssouf Keïta sur Espace FM.

Outré par cette rupture, l’ancien président de la commission santé à l’Assemblée nationale propose des pistes de solutions aux femmes en grossesse en attendant que le vaccin soit disponible.

« Si on ne peut pas trouver le vaccin, il faudrait la prévention. Il faudrait sensibiliser les femmes en grossesse de faire attention à la manipulation des objets tranchants. De l’autre côté, faire attention de ne pas se blesser puis être apte en contact avec la terre. Et aussi pendant l’accouchement, prendre toutes les dispositions pour qu’elle accouche dans des conditions hygiéniques acceptables. Parce que le tétanos, on ne le prend pas dans le mangé, on ne le prend pas dans l’eau, on ne le prend pas dans l’air,… On le prend à travers un objet souillé ou en contact avec la terre,… Donc si vous évitez un objet souillé, si vous évitez la plaie où vous allez être en contact avec la terre, vous avez toutes les chances de ne pas attraper le tétanos », a conseillé le médecin généraliste.

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...