Sélectionné pour vous :  Incendie d’origine inconnue à Kaloum : « Il y a plus de peur que de mal, le feu est presque circonscrit » (DG protection civile)

Siguiri: accusé d’avoir volé un coq, un jeune orpailleur guinéen victime de torture dans une mine malienne, succombe à ses blessures

Amara Sanoh âgé d’une trentaine d’années, natif de la préfecture de Macenta et orpailleur de profession a été tué pour avoir volé un coq sur le territoire malien, apprend-on. L’acte s’est passé dans la soirée de ce samedi, 02 septembre 2023 dans le district de Sèkè Kolenda, relevant de la sous-préfecture de Kouremalé mais du côté malien.

À en croire les témoignages du Docteur Abdoul Bachir Condé médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, le défunt aurait volé un coq pour l’egorger avant de se faire repérer quelques minutes plus tard par quelqu’un qui aurait ensuite informé les autorités locales de la mine d’or artisanale.

 »Nous avons été informés par les autorités locales de Kolenda côté guinéen du décès d’un jeune orpailleur du nom de Amara Sanoh qui serait tué par les responsables d’une mine d’or artisanale sur le territoire malien. Selon nos informations recueillies sur les lieux, le jeune orpailleur guinéen natif de la préfecture de Macenta travaillait pendant plusieurs années dans une mine d’or artisanale sur le territoire malien. Ainsi, le défunt aurait volé un coq et pendant qu’il était en train de l’egorger, il aurait été appréhendé par un citoyen qui est allé ensuite informer les autorités locales de la mine d’or. Une fois que ces autorités ont été informées, elles sont venues aussitôt attacher le défunt pour l’amener à leur bureau. Quand ils sont arrivés là-bas, ces responsables ont commencé à interroger le présumé voleur et puisque ce dernier n’a pas dit ce qu’ils voulaient entendre, ils l’ont laissé dans la corde pendant deux jours et la corde aurait bloqué la circulation du sang dans le corps qui l’aurait créé des complications sanitaires. Après avoir passé tout ce temps dans la corde le défunt a fini par reconnaître qu’il a bel bien volé le coq et ils ont fini par le détacher grâce à l’intervention d’un sage de la localité. Une fois détaché, le défunt s’est directement rendu sur le territoire guinéen pour aller demander de l’aide et il fut aussitôt amené dans un poste de santé. Mais malheureusement, il a succombé à ses blessures sur le chemin », a laissé entendre le médecin legiste.

Sélectionné pour vous :  Sanctions de la HAC contre certains journalistes : "Nous pensons que ça fait la garantie de la liberté de la presse..." (Fodé Bouya)

Aux dernières nouvelles, le corps de la victime a été rendu à ses parents pour son inhumation. Le procureur compte ouvrir une enquête en collaboration avec les autorités judiciaires maliennes pour traquer les responsables de cette barbarie.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...