Sélectionné pour vous :  CNT: les conseillers adoptent une convention de co-développement relative au projet Simandou

Iva Le Roi lâche un coup de gueule : « Aucun influenceur n’est associé aux événements culturels en Guinée »

En Guinée, ils sont nombreux ces influenceurs étrangers qui sont souvent invités au pays par des promoteurs culturels. Selon le célèbre web humoriste Iva Le Roi, les influenceurs guinéens ne sont pas associés aux différents événements. Selon lui, en terme de talent, ils n’ont rien à envier aux influenceurs étrangers notamment ceux de la Côte d’Ivoire.

Dans un entretien exclusif qu’il a accordé à notre rédaction, l’humoriste a lâché un coup de gueule : « Si vous prenez l’exemple sur les influenceurs ivoiriens, ils arrivent à décrocher les différents contacts publicitaires. Ils bénéficient d’un soutien de la part du gouvernement et des institutions. Et pourtant, on peut faire mieux aussi. Je suis sur les réseaux sociaux depuis 2015. Les gens disent que nous imitons les Ivoiriens, c’est faux! La plupart des influenceurs ivoiriens ont commencé en 2020, ça a trouvé que nous, nous sommes dedans. Si vous partez sur Facebook, vous vous rendrez compte que ma page a été créée en 2014. On ne les copie pas, mais ils ont des soutiens plus que nous. Le Guinéen a ce complexe d’infériorité », a-t-il déploré avant de poursuivre :

« Les différents événements culturels qui se passent ici, on envoie les influenceurs des autres pays, aucun influenceur guinéen n’est associé. On n’est pas solidaires, ils partent prendre des gars de gauche à droite pour les ramener au pays, mais ils doivent aussi favoriser les influenceurs guinéens. Ils doivent nous associer même s’ils n’ont rien à nous donner. Si moi j’organise un évènement de taille en Guinée, les premières personnes qui seront devant seront des jeunes guinéens. Il faut qu’on valorise d’abord ce qui est chez nous. On a des trophées internationaux, ne pensez-vous pas que nous voulons être reçus par le chef de l’État comme les influenceurs étrangers qui viennent chez nous, même une petite photo on en a besoin. C’est vraiment frustrant ! », s’est-il indigné.

Sélectionné pour vous :  Ousmane Gaoul répond aux détracteurs du CNRD : « Si on ne met pas de critères discriminants, on ne pourra même pas faire le concours »

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...