Sélectionné pour vous :  Kindia : Un présumé voleur de moto échappe de justesse à un lynchage

Siguiri : des inconnus lourdement armés ouvrent le feu sur deux orpailleurs à Amina

Deux jeunes orpailleurs ont été victimes d’une attaque à main armée par des inconnus lourdement armés dans la soirée de ce mercredi, 07 décembre 2023. L’acte s’est passé dans le district de Amina, relevant de la sous-préfecture de Siguirini, à environ 165 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Selon nos informations recueillies sur place, deux inconnus lourdement armés ont ouvert le feu sur ces deux jeunes orpailleurs alors qu’ils ( présumés bandits ) étaient pourchassés par des citoyens de la localité qui d’ailleurs les soupçonnaient de banditisme.

À en croire les témoignages du docteur Abdoul Bachir Condé, médecin légiste à l’hôpital préfectoral de Siguiri, les deux victimes sont présentement hors de danger.

 »Nous avons été informés par des citoyens du district de Amina qui relève de la sous-préfecture de Siguirini, préfecture de Siguiri de l’attaque à main armée. Ce sont deux inconnus lourdement armés qui d’ailleurs étaient pourchassés par des citoyens qui leur reprochaient d’avoir fait des opérations dans cette localité. Alors, pendant que des citoyens de Amina étaient en train de les pourchasser, ils se sont ensuite rendus dans la brousse où ils ont croisé le chemin de deux orpailleurs. Donc, croyant qu’ils allaient être arrêtés par ces deux hommes, aussitôt, ils ont ouvert le feu sur ces deux orpailleurs qui sont tombés sur place. Et, les malfrats ont pris la poudre d’escampette. Heureusement, les gens sont venues à temps pour secourir les deux victimes afin de les transporter à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour des premiers soins d’urgence.

Pour une question de précisions, les victimes s’appellent Kadé Mady Fofana, âgé d’une trentaine d’années, et Youssouf Keita, âgé également d’une trentaine d’années », a expliqué le médecin légiste.

Sélectionné pour vous :  Un travailleur d'EDG meurt électrocuté à Labé: "Franchement, le décès est dû à une erreur technique", selon le délégué régional d'EDG

Aux dernières nouvelles, les médecins après les premiers soins, ont sollicité l’évacuation urgente d’une des victimes du nom de Kadé Mady Fofana sur Bamako pour des soins appropriés. Et l’autre victime quant à elle, suit son traitement à l’hôpital préfectoral de Siguiri. Les présumés bandits quant à eux, sont jusqu’ici introuvables.

À suivre !

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...