Sélectionné pour vous :  Colonelle Aminata Diallo sur l'adresse à la nation du colonel Doumbouya: "Ce discours a inspiré la population guinéenne" 

Siguiri : le président de la délégation spéciale à couteaux tirés avec les syndicats des taxis motos à cause du paiement des taxes

Le président de la délégation spéciale de Siguiri, Docteur Moussa Wodia Keita a tenu une conférence de presse ce dimanche, 06 août 2023. Une conférence au cours de laquelle, il a fustigé le comportement des syndicats de taxis motos qui refuseraient de payer les taxes qui serviraient au développement de la commune urbaine de Siguiri.

Dans les échanges de parole avec les hommes de médias, l’autorité communale a insisté sur le non paiement de la somme de 2000 gnf par chaque conducteur de taxi-moto qui ferait au moins 7 milliards par an.

 »Depuis notre arrivée, on est confronté à un sérieux problème du côté des syndicats de taxis motos qui refusent carrément de payer leurs taxes. On a demandé à ce que chaque conducteur de taxi moto paye au moins la somme de 2000 gnf comme taxe. Et avec plus de 20 milles conducteurs qui sont actuellement à Siguiri en activité, on pourrait au moins recouvrir plus de 7 milliards de francs guinéens par an et ce montant allait bien sûr nous servir à faire quelque chose dans le cadre du développement durable à Siguiri, mais ces syndicats là refusent catégoriquement. Et ils se mettent entre nous et les conducteurs seulement pour leur intérêt personnel. Donc on peut dire sans risque de se tromper que ces syndicats sont aujourd’hui des véritables ennemis de siguiri car ils nous empêchent d’une part de faire développer notre préfecture », a déclaré le président de la délégation spéciale de Siguiri.

De leur côté, l’un des syndicats de taxis motos de Siguiri, Malamine Traoré rencontré dans la soirée de ce mardi 08 août 2023 a réfuté toutes les allégations du président de la délégation spéciale de Siguiri par rapport au non paiement de leurs taxes.

Sélectionné pour vous :  Colonelle Aminata Diallo sur l'adresse à la nation du colonel Doumbouya: "Ce discours a inspiré la population guinéenne" 

 »Contrairement à ce que le président de la délégation spéciale a dit à la presse, j’avoue que nous nous payons régulièrement nos taxes. Déjà avant l’arrivée de la délégation spéciale, on avait ficelé un contrat avec l’ancienne équipe communale. Et dans ce contrat, on devait payer chaque mois 1 500 000 gnf par bureau syndical. Pourtant il y en a aujourd’hui 05 bureaux qui travaillent bien et chaque bureau paie son argent. Alors si vous calculez 1 500 000 gnf fois 05, cela fait 7 500 000 gnf par mois, soit 90 millions par an. Donc, c’est ce que les 05 bureaux paient comme taxes au niveau de la commune. Mais c’est ce que le président de la délégation spéciale minimise et il veut coûte que coûte s’immiscer dans nos affaires, l’entreprise que nous même, on a bâtie petit à petit. Et ça, on ne le permettra plus jamais. Il veut que lui-même parte vendre nos billets pour se faire de l’argent, ramasser tout l’argent de nos entreprises en un mot et ça, plus jamais. On est prêts à aller à la table de dialogue pour qu’on puisse trouver un terrain d’entente mais dire qu’il faut le laisser s’immiscer dans nos affaires, ça, plus jamais », a insisté le syndicaliste.

 

Siguiri, Mamadou koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...