Sélectionné pour vous :  Mamou : trois voitures remplies de faux médicaments saisies par la police

Siguiri: quatre personnes périssent dans l’éboulement d’une mine d’or artisanale, à Doko

Dans la soirée de ce dimanche, 18 février 2024, quatre orpailleurs ont perdu la vie dans l’éboulement d’une mine d’or artisanale. Le drame s’est produit dans la sous-préfecture de Doko, située à environ 45 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Rencontré sur les lieux, Oumar Doko Sidibé, membre de la croix rouge sous-préfectorale est revenu sur les circonstances de cette tragédie.

 »Nous étions à la maison, soudain un des chefs de cette mine nous a appelé pour nous annoncer cet éboulement meurtrier. Et sur le coup, nous nous sommes en équipe sur le terrain pour aller secourir les victimes. Malgré nos efforts nous n’avons pas pu sauver les victimes car ce sont seulement leurs corps qu’on a pu extraire du sous-sol. Ça a vraiment été un éboulement meurtrier que nous avons tous déploré », a martèlé cet élément de la croix rouge.

De son côté, Moussa Keita, un orpailleur de profession a déploré les circonstances dans lesquelles ces victimes ont trouvé la mort.

 »Ces quatre personnes ont véritablement trouvé la mort de manière très pénible. Leurs corps ont été complètement broyés de telle sorte qu’on avait vraiment du mal à les identifier », a-t-il déploré.

Pour une question de précisions les victimes sont: Nansoba Mady Diallo, âgé de 30 ans, marié à une femme et père d’un enfant, Kéoulen Camara âgé de 45 ans, originaire du Libéria, marié à deux femmes et père de 5 enfants, Kabinet Traoré, âgé de 27 ans, marié à une femme et père d’un enfant et Lancinet Sanoh, âgé de 37 ans marié à une femme et père d’un enfant.

Sélectionné pour vous :  Mamou : trois voitures remplies de faux médicaments saisies par la police

Aux dernières nouvelles, les quatre corps ont été remis à leurs parents pour l’inhumation.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...