Sélectionné pour vous :  Ousmane Tolo Soumah de l’UFR révèle : « La nomination des chefs de quartiers et de districts est plus difficile que les élections présidentielles »

Siguiri : une fille de 11 ans échappe de justesse à une tentative d’enlèvement, à Kolenda

Une fille de 11 ans du nom de Bintou Doumbouya a été sauvée de justesse par un homme d’une tentative d’enlèvement. L’acte s’est passé C’est dans la journée du jeudi, 9 novembre 2023 dans le district de Kolenda, relevant de la sous-préfecture de Doko, à 45 kilomètres du centre ville de Siguiri.

Selon nos informations, les citoyens de ce district qui fait frontière à la République du Mali, sont souvent victimes des attaques à main armée, des braquages, enlèvement d’enfants et vol. Chose qui devrait interpeller les autorités à tous les niveaux afin de soulager les citoyens de la localité, indique Maady Sidibé, l’un des témoins de cette tentative d’enlèvement.

 »C’est mon ami qui a réussi à sauver cette fille de onze ans d’une tentative d’enlèvement. La victime s’appelle Bintou Doumbouya, elle réside avec ses parents ici à Kolenda et ils évoluent tous dans l’orpaillage. Donc, dans la journée de ce jeudi 09 novembre 2023, elle se rendait dans une mine d’or artisanale avec sa maman comme d’habitude. Quand elles ont atteint un niveau, la maman a réussi à devancer sa fille car elle était plus rapide que la petite. Et, c’est en ce moment là que les ravisseurs qui étaient deux sur la moto ont apparu soudainement. Ils se sont mis à pourchasser la pauvre qui dans un premier temps, a réussi à les écarter de son chemin. Mais en pleine course, elle a du jeter tous les bidons qu’elle portait. Et quand elle est arrivée à la mine bredouille, elle a expliqué sa mésaventure à sa maman qui ne l’a malgré pas cru. La maman aurait même obligé la fille à se retourner pour aller récupérer ses objets de travail, oubliant que les ravisseurs attendaient toujours la petite auprès de ses objets de travail. C’est ainsi qu’elle s’est fait rattraper pour une seconde fois avant d’être ensuite sauvée par mon ami qui était en train de faire un tour dans la brousse. Heureusement qu’elle n’avait pas subi d’agression sexuelle », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :  Guinée forestière : 66 personnes vulnérables bénéficient d'un titre de prise en charge sanitaire

Aux dernières nouvelles, les ravisseurs se sont rapidement sauvés. La victime quant à elle, a été remise à ses parents.

 

Siguiri, Mamadou Koumana Diallo pour Siaminfo.com

Laisser une réponse
Share to...