Sélectionné pour vous :  Guinée : des journalistes formés en technique d'investigation et couverture des élections

TPI de Dixinn : 6 mois d’emprisonnement requis contre Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du SPPG 

Le procès du journaliste Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée s’est ténu ce mardi, 20 février 2024 devant le Tribunal de première instance de Dixinn. A la barre, le prévenu a rejeté toutes les charges portées contre sa personne.

Après la clôture des débats, le président du Tribunal a ordonné les réquisitions et plaidoiries après une suspension d’une trentaine de minutes. Dans ses réquisitions, Biwon Millimono, représentant du ministère public dans ce dossier, a fait savoir que son parquet reproche au journaliste d’avoir troublé l’ordre public du cyber espace guinéen, en produisant et diffusant via une page Facebook, des données de nature à troubler l’ordre public, la sécurité et la tranquillité par le biais d’un système informatique. Mais aussi d’avoir provoqué directement un attroupement non armé.

Pour le substitut, il y a eu concours d’infractions dont le secrétaire général du SPPG serait coupable. Biwon Millimono a donc sollicité du Tribunal de retenir le journaliste dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, il a demandé que le syndicaliste soit condamné à 6 mois d’emprisonnement et au paiement de 500 mille francs guinéens d’amende.

Pour la défense, « ce dossier est vide. Il n’a commis aucune infraction ». Par conséquent, les avocats de la défense ont sollicité la relaxe pure et simple du secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée.

A suivre !

 

Abdourahmane Pilimini Diallo pour siaminfos.com

Sélectionné pour vous :  Militaires guinéens basés aux frontières : « Quand il pleuvait, ils étaient obligés d’aller s’abriter chez les autres », révèle Sadiba Coulibaly
Laisser une réponse
Share to...