Sélectionné pour vous :  Manifestation des 17 et 18 : les Forces Vives de Guinée dévoilent leurs itinéraires

TPI de Dixinn : le secrétaire général du SPPG, Sékou Jamal Pendessa placé sous mandat de dépôt et conduit en prison 

Après de nombreuses heures d’audition chez le juge d’instruction, le secrétaire général du syndicat des professionnels de la presse de Guinée a été inculpé pour des faits de participation illégale à la manifestation et publication de données de nature à troubler l’ordre public et la sécurité. Ainsi, il a été de facto placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Conakry, en attendant l’ouverture de son procès.

Selon l’avocat de Sékou Jamal Pendessa, ce dossier est vide est dépourvu de toute infraction puisque dit-il, son client n’a jamais manifesté pour qu’il soit jugé pour participation illégale à une manifestation.

« La déception se lie sur ma figure parce que voilà une liberté qui vient d’être confisquée alors qu’il ne devait pas être mis en prison. M. Sékou Jamal Pendessa est désormais poursuivi pour participation illégale à la manifestation et pour publication de données de nature à troubler l’ordre public et la sécurité. Ce sont des infractions qui ont été mises sur sa tête dont il n’a pas reconnu. Il a rejeté ces faits et il a soutenu avec force détails que la manifestation est un droit constitutionnel et que d’ailleurs, il n’a pas manifesté, c’est à la maison de la presse qu’il a été encerclé avec ses confrères. Le dossier devrait être purement et simplement classé parce qu’il n’y a pas d’infraction. Mais en dépit de tout, il a été placé en détention à la maison centrale et le dossier est pris en flagrant délit. Ce qui suppose que le procès peut se tenir demain ou après-demain, en tout cas dans les meilleurs délais. Si on respecte le code de procédure pénale, dans moins de 24h, il doit s’expliquer à la barre. Je suis dessus et je suis désemparé>>, a fustigé l’avocat.

Sélectionné pour vous :  Tu*rie lors de la manif du 10 mai en Guinée : Amnesty International hausse le ton et demande l'ouverture d'une enquête pour situer les responsabilités

En attendant l’ouverture de son procès pour être jugé, Sékou Jamal Pendessa va passer sa première nuit en prison, à la maison centrale de Coronthie.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...