Sélectionné pour vous :  Installation des délégations spéciales : "Si ce que dit le ministre de l'Administration du territoire ne respecte pas la loi, le PEDN est contre"

TPI Kankan : reprise des audiences criminelles avec 21 dossiers inscrits au rôle 

Ce lundi, 22 mars 2024, les audiences criminelles ont repris au tribunal de première instance de Kankan. Pour ces audiences, ce sont au total 21 dossiers inscrits au rôle et douze accusés vont comparaître tour à tour devant les juges. Une ouverture qui intervient à un moment où l’insécurité règne en maître absolu dans la commune urbaine de Kankan.

Délocalisé à la Cour d’Appel de Kankan, ce procès vaut tout son pesant d’or car, pour le procureur, il s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insécurité qui bat son plein dans la région administrative.

« C’est l’occasion de rassurer cette population qu’aucun innocent ne sera condamné à ce procès pénal, mais aussi aucun coupable. Un criminel qui serait déclaré coupable n’échappera à une condamnation. Et toutes les condamnations qui seront prononcées ici à ce procès, nous, ministère public, nous allons veiller à l’application de ces peines. D’ailleurs, nous veillerons à ce que ces accusés qui feront l’objet de condamnation soient transférés de la maison centrale de Kankan pour la maison de Kindia ou dans d’autres maisons centrales. Nous allons suivre l’évolution des choses pour que ces condamnés puissent subir la rigueur de la loi. Quand ils seront en prison, la criminalité qui a battu son plein à Kankan sera diminuée. Nous lançons cet appel à la population pour une collaboration parfaite et sincère avec les services de sécurité. Il ne faut pas que la population de Kankan voit l’État ou les propos de l’État comme des adversaires mais plutôt comme agents protecteurs qui garantissent les libertés, les droits des citoyens », a martelé le procureur.

Procureur près la Cour d’appel de Kankan, Abdoulaye Israël Kpogoumou précise que l’ouverture de ces audiences qui s’inscrit dans la volonté des plus hautes autorités du pays va forcément contribuer à l’éradication du phénomène d’insécurité et permettre à la population d’être située sur les actions de la justice.

Sélectionné pour vous :  Procès du 28 sept : les débats clôturés, le tribunal annonce la date du début des réquisitions et plaidoiries

« Je vais commencer par dire que l’organisation de cette présente audience criminelle est la concrétisation de la volonté des plus hautes autorités de l’État, à savoir le Chef de l’État et le Garde des Sceaux, relativement à la prévention et à la lutte contre la criminalité dans la région administrative de Kankan. Il vous souviendra que lors de la dernière rencontre sous la présidence de monsieur le gouverneur, des engagements fermes ont été pris par le parquet relativement à l’organisation imminente de toutes les audiences criminelles dans les juridictions de notre ressort. Je souligne que la cour d’appel de Kankan coordonne neuf parquets dans les tribunaux de première instance et six justices de paix. Et dans toutes ces juridictions, nous avons instruit aux procureurs de la République de procéder à l’organisation imminente des audiences criminelles afin que la population de la Haute Guinée et de la Guinée forestière qui a tant souffert de cette criminalité soit non seulement informée des actions de la justice, mais aussi des sanctions infligées à ces grands délinquants qui ont troublé les sommeils de la population ces derniers temps », a-t-il indiqué.

Reste à savoir si l’organisation de ces audiences criminelles va déstabiliser les malfrats qui ont pris en otage la ville de Kankan depuis un bon moment.

 

Kankan, Pathé Sangaré pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...