Sélectionné pour vous :  Guinée : la femme qui prie sur l'eau mise aux arrêts pour une affaire de détournement de 148 millions de francs guinéens

Transition : La MAOG met le pied dans le plat du CNRD et dénonce le non-respect de certains engagements

L’actualité sociopolitique guinneenne, reste au centre des préoccupations de la maison des associations et ONG de Guinée. Ce mardi, 14 novembre, 2023, la MAOG a tenu une conférence de presse à son siège à Yimbaya, dans la commune de Matoto. La conduite de la transition était la thématique choisie par ces acteurs de la société civile. Une transition qui, selon le coordinateur général de la MAOG a des résultats peu exhaustifs.

Après deux ans de gestion de la chose publique et du déroulement du chronogramme de la transition, la MAOG dit constater avec regret le non-respect de certains engagements du CNRD et présente un tableau peu reluisant. Selon selle, le constat sur la conduite de la transition depuis le 05 septembre, 2021, est sans appel.

« La lenteur et la faible communication sur le retour à l’ordre constitutionnel. Pour illustration, le Président de la transition, le colonel Mamadi DOUMBOUYA, n’en a fait aucune mention lors de son passage à la tribune des Nations-Unies et à l’occasion de son discours du 65e anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance », fustige le coordinateur général qui énumère les manquements reprochés aux militaires au pouvoir.

« La Probable prolongation/glissement du chronogramme de la transition, le retard dans la réalisation du PN-RAVEC et surtout le refus de
nomination d’un Coordinateur de ce programme, le retard dans la mobilisation des ressources internes et externes pour le
financement des activités du chronogramme de la transition, la non mise en œuvre de certaines recommandations issues du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen, la restriction répétée des libertés individuelles et collectives, le brouillage des ondes de certains médias, l’arrestation arbitraire des journalistes, le refus catégorique de déclaration des biens par les membres du CNRD et l’ensemble des membres du Gouvernement, le retard dans l’élaboration de la nouvelle constitution, la non-déclaration des résultats d’évaluation de performance des
ministres », pour n’en citer que ceux-là.

Sélectionné pour vous :  Examens nationaux : "Nous sommes beaucoup en avance dans les préparatifs" (Ansa Diawara du MEPU-A)

Au regard de tous ces manquements dit la MAOG, elle tente de faire des recommandations pour y remédier. Il s’agit entre autres de, « respecter scrupuleusement la Charte de la transition, Respecte l’engagement de deux ans de la durée transitoire comme conclu entre la CEDEAO et le CNRD (ce qui voudrait dire que la transition doit prendre fin le 13 décembre 2024) », déclare Alpha Bayo.

Selon Alpha Bayo, l’objectif de ce point de presse est d’attirer l’attention du Président de la transition et de l’ensemble des membres du gouvernement, sur un certain nombre d’actes posés qui vont à l’encontre des engagements du CNRD lors de la prise du pouvoir, le 05 septembre 2021.

 

Cheick Fantamadi pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...