Sélectionné pour vous :  Loi de finances rectificative 2023: le budget du ministère des Sports revu à la hausse

Un travailleur d’EDG meurt électrocuté à Labé: « Franchement, le décès est dû à une erreur technique », selon le délégué régional d’EDG

Le tribunal de première instance de Labé s’est auto saisi du dossier sur l’accident de travail survenu à la sous station de Pounthioun, le mois dernier. Un accident qui a coûté la vie à un jeune, mort électrocuté et deux autres grièvement blessés. Quelques temps après ce drame, le chef de division a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire.

Interrogé par notre correspondant à Labé, le délégué régional d’EDG de Labé, Mamadou Bangoura, a apporté des précisions dans cette affaire :

« On a reçu un lot de transformateurs dans lequel un transformateur de 600 KVA devrait être installé à la sous-station de Pounthioun. J’ai appelé tous les responsables pour leur instruire de procéder aux activités sur le terrain. Nous avons donc planifié ces activités avec l’ensemble de l’équipe technique, y compris le chef service réseau. Ils sont sortis dans mon bureau pour aller constituer l’équipe. Il était question à la sous-station de Pounthioun de remplacer un transformateur défectueux. Malheureusement, ils ont envoyé l’ancien transformateur de 630 kVa défectueux à un autre endroit que je ne leur avais pas demandé de faire. Il était juste question de prendre le transformateur défectueux et le ramener dans nos locaux. C’est le transformateur défectueux qu’ils ont voulu mettre au niveau de la tension de l’interconnexion. C’est au cours de cela que l’accident s’est produit. Donc après le drame, je leur ai demandé de me fournir leurs rapports et jusqu’à présent le nommé Bailo Oumar Dieng, chef de division ne m’a pas fourni son rapport », a-t-il expliqué avant d’ajouter:

 

Sélectionné pour vous :  Loi de finances rectificative 2023: le budget du ministère des Sports revu à la hausse

« La semaine dernière, le procureur du tribunal de première instance de Labé m’a écouté, ainsi que le chef service réseau et le chef de poste notamment à la sous-station de Pounthioun. Donc, si j’apprends que le nommé Oumar Bailo Dieng a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, j’estime que la justice est en train de faire son travail. Pour le moment, j’attends les conclusions de la justice. Ils ont écouté tout le monde et quand le procureur m’a entendu, il m’a demandé de rentrer et en cas de besoin il me recontactera. Mais les trois autres, il leur a instruit de se présenter chaque mardi à la justice », a ajouté notre interlocuteur.

« Franchement, le décès est dû à une erreur technique. Aux collaborateurs, je les invite de suivre à la lettre les instructions de la hiérarchie. Si les jeunes et leurs responsables suivaient à la lettre mes consignes, nous n’aurions pas enregistré ce drame », a t’il conclut.

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...