Sélectionné pour vous :  N'zérékoré : À la rencontre d'Antony Théa, un peintre décorateur hors du commun

Une délégation du CNSP reçue par le colonel Doumbouya : la Guinée rejoint-elle le Mali et le Burkina Faso dans la crise nigérienne ?

Face à la situation qui prévaut actuellement au Niger après le coup d’État du 26 juillet dernier, la Guinée clarifie de plus en plus sa position. Contrairement au Burkina Faso et au Mali qui ont affiché ouvertement leur soutien à l’endroit des putschistes du Niger, la Guinée a plutôt mis en garde contre la « dislocation » de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), si celle-ci arrivait à mettre à exécution sa décision d’intervenir militairement dans ce pays du Sahel. Le chef de la diplomatie guinéenne avait alors indiqué que son pays n’a pris position dans cette crise.

Sauf que la donne semble changer car le chef de la junte guinéenne a reçu ce samedi, 12 août 2023, au palais Mohamed V de Conakry, une délégation de la junte nigérienne : « Porteuse d’un message du président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) du Niger, le général Abdourahamane Tchiani, une délégation de ce pays frère conduite par le Général Moussa Salaou Barmou a été reçue par le président de la transition et chef de l’État, le président Mamadi Doumbouya, ce samedi 12 août 2023 au Palais Mohammed V », rapporte la Direction de la communication et de l’information de la Présidence guinéenne avant de poursuivre :

« Introduit par le Premier ministre chef du gouvernement, Dr Bernard Goumou, le chef de la délégation, le général Barmou, a transmis le message de salutations de son président le général Abdourahamane Tchiani à son homologue et frère le colonel Mamadi Doumbouya. Il a également témoigné toute la gratitude de son président à l’endroit du chef de l’État guinéen pour l’attention qu’il accorde au Niger et au Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie, ainsi que pour la position affichée par les autorités guinéennes aux lendemains de la prise de pouvoir par le CNSP. Pour le chef de la délégation nigérienne, cet acte vient renforcer davantage les liens d’amitié et de coopération entre les peuples guinéen et nigérien », indique la DCI.

Sélectionné pour vous :  Produits chimiques et leur danger sur l'environnement : ces importantes recommandations des spécialistes

Plus loin, dans un message posté sur sa page Facebook, le chef de la junte guinéenne s’est réjoui des échanges avec ses hôtes : « Le samedi 12 août 2023, une date empreinte de diplomatie et d’échanges fraternels, j’ai eu l’immense honneur d’accueillir une délégation de la République du Niger. Cette délégation, conduite par le général Moussa Salaou Barmou, portait un message du président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) du Niger, le général Abdourahamane Tchiani. Cette rencontre illustre la force de l’unité africaine et la puissance des relations interétatiques, dans un élan panafricain », a-t-il écrit.

En effet, lors de son dernier sommet extraordinaire, la CEDEAO a réactivé sa force en attente privilégiant tout de même la résolution pacifique de la crise.

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

 

Laisser une réponse
Share to...