Sélectionné pour vous :  Général Amara Camara aux émissaires malien et burkinabé : « La liberté de la presse est une réalité en Guinée »

Vers la disparition de certains partis en Guinée ? : « Oui…il y en a qui peuvent ne pas être conformes aux nouveaux critères » (Dansa Kourouma)

La limitation du nombre de partis politiques ne cesse d’alimenter les débats en Guinée. Si certains observateurs estiment qu’il faut aller vers le bipartisme dans le pays, d’autres pensent le contraire. Interpellé sur le sujet, le président du Conseil national de la Transition (CNT), a donné une idée sur ce que prévoit la prochaine Constitution guinéenne sur la question.

A en croire Dr Dansa Kourouma, avec la nouvelle loi fondamentale, certains partis politiques vont disparaitre : « Oui, naturellement. Il y a des partis qui peuvent ne pas être conformes aux nouveaux critères qui seront définis dans la nouvelle Constitution. La limitation, non. Mais il y aura un filtre démocratique qui permet aux partis politiques de respecter les conditions de leur création, mais aussi les conditions d’exercice des libertés démocratiques », a-t-il martelé.

Autre sujet abordé par Dr Dansa Kourouma, est celui relatif à la limitation d’âge des candidats à la présidentielle. Sur la question, le président du CNT s’est montré évasif : « Le débat se fait. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’acteurs qui se sont succédé au débat d’orientation constitutionnel qui ont fait des propositions sur la limitation de l’âge. Mais pour le moment, nous voulons quitter la démocratie conflictuelle pour arriver à une démocratie consensuelle et apaisée. Le critère le plus important, ce sont les conditions qui peuvent garantir l’exercice des obligations des fonctions de président et de haut-représentant de l’État », a-t-il confié à nos confrères de RFI.

 

 

Mohamed Lamine Souaré pour Siaminfos.com

 

 

 

 

Sélectionné pour vous :  Suicide d'un candidat malheureux au BEPC à Macenta: "Il était revenu pour nous aider à préparer les obsèques de maman et il s'est suicidé"
Laisser une réponse
Share to...