Sélectionné pour vous :  Débat Constitutionnel : l'Association des greffiers demande la réclusion criminelle à perpétuité contre tout auteur d'un coup d'Etat

Labé : des détenteurs d’engins roulants impactés par la fermeture des stations-service, le litre d’essence vendu à 35 000 au marché noir 

Le principal dépôt d’hydrocarbures de Conakry a pris feu dans la nuit du dimanche à lundi, 18 Décembre 2023 à Kaloum. Après le communiqué du gouvernement ordonnant la fermeture des stations-service, les citoyens de la commune urbaine de Labé ont pris d’assaut les stations d’essence, créant ainsi une longue file d’attente.

Interrogé dans une station-service, Mamadou Saidou Diallo, conducteur de taxi-moto a dénoncé dans la foulée l’augmentation du prix du carburant sur le marché noir.

« Depuis ce matin, j’ai du mal à avoir du carburant. Au niveau des stations d’essence, je dirais qu’ils ont refusé de vendre le carburant. Pourtant, je ne peux pas me permettre d’acheter le litre à 35 000 gnf et après comment je vais faire pour récupérer mon argent avec les clients. Beaucoup ne me comprendront pas quand je leur dis d’augmenter 1000 ou 2000 francs », a t’il dénoncé.

De son côté, Kaba Moussa, un chauffeur en provence de N’zerekore dit avoir appris la nouvelle tardivement.

« Je viens de N’Zerekore et il y a une semaine depuis que suis à Labé. C’est ce matin à mon réveil que j’ai appris qu’il y a problème à Conakry et que toutes les stations sont fermées. Le syndicat de Labé nous a demandé de nous rendre à la station pour nous approvisionner. Mais malheureusement, on ne gagne pas parce qu’il y a trop de motards, comme vous le voyez. J’ai vraiment envie de carburer le véhicule et le stationner. Et quand mon tour arrivera, là, je pourrais rentrer à N’zerekore. Mais là, je ne sais pas quoi faire sérieusement », dit-il.

Sélectionné pour vous :  Nomination des chefs de quartiers et districts: voici ce que propose Dre Makalé Traoré aux coalitions politiques et faîtières de la société civile

Au micro de notre correspondant, le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo a annoncé les premières dispositions prises par les autorités locales.

« Après concertation avec le préfet de Labé, nous avons décidé de faire appliquer le communiqué des autorités. En conséquence, nous avons décidé de la fermeture des stations d’essence pour éviter des spéculations. Cela nous permettra de connaître la quantité de carburant dont dispose chaque station d’essence. Nous allons ensuite prendre des mesures contre les gérants des stations qui vont se permettre uniquement d’approvisionner les détenteurs de bidons pour créer une crise. J’invite donc les citoyens à la retenue et ne pas profiter de cette situation pour créer une crise . J’ai appris que d’autres sur le marché noir revendent le carburant à 35 000 gnf le litre. C’est une situation insoutenable que nous ne permettrons pas », a-t-il menacé .

 

Labé, Bachir Diallo pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...