Sélectionné pour vous :  Le syndicat national de taxi moto invite les conducteurs de taxi-moto à observer la grève du mouvement syndical guinéen

Biosphère des Monts Nimba : Un plan d’aménagement et de gestion en cours d’élaboration

La réunion du comité de pilotage du programme d’appui pour la préservation des écosystèmes forestiers en Afrique de l’Ouest, (PAPFOR) vient de se tenir à N’zérékoré entre le Libéria, la Côte d’Ivoire et la Guinée. Il s’agit de la sauvegarde de 5 paysages ouest-africains dont les monts Nimba. Ce premier rendez-vous du comité de pilotage a pour but de faire la situation de la mise en œuvre des mesures de redressement de ce patrimoine mondial classé patrimoine en péril depuis 1991. Le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets assure la mise en œuvre de ce programme financé par l’Union européenne.

Classée patrimoine mondial en 1944, la biosphère des monts Nimba connaît une forte dégradation due à l’action anthropique. Ce qui lui a valu d’être considérée comme patrimoine en péril depuis 1991. A cheval entre la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Libéria, la sauvegarde de cet écosystème est l’objet majeur du programme d’appui pour la préservation des écosystèmes forestiers en Afrique de l’Ouest.


 » Profiter de la présence de la biosphère pour améliorer le développement socioéconomique de la zone autour du parc tout en améliorant la surveillance et l’application de la loi à l’intérieur de celui-ci et des résultats encourageants ont été obtenus qui ont permis de réduire ces menaces, » affirme Juan José Villa Chacon, représentant de l’Union européenne au comité de pilotage du PAPFOR.

Pour la surveillance et l’application correcte de la loi le long de la réserve, 14 formations ont été réalisées en faveur des éco-gardes de ces trois pays. Ce qui a permis d’identifier et de stopper des activités illégales au sein de la biosphère. Financé par l’Union européenne, ce programme est exécuté par le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets, précise Docteur Karim Samoura, Secrétaire général du ministère guinéen de l’Environnement et du développement durable.

Sélectionné pour vous :  Lounceny Fall sur un possible glissement de la transition : "Le Premier ministre a été imprudent de faire une telle déclaration"


« Les catégories de résultats identifiées dans le plan d’action opérationnel se référant au cadre la logique du PAPFOR sont maintenant en phase d’atteindre des résultats pour lesquels le ministère de l’Environnement et du Développement Durable se dit satisfait », dit-il.

Les données collectées au cours des 50 patrouilles faites au compte de ce programme ont permis d’élaborer un plan d’aménagement et de gestion qui est à ce jour finalisé en Côte d’Ivoire, en cours de finalisation en Guinée et au Libéria.
Les résultats attendus du PAPFOR sont entre autres l’aménagement des territoires forestiers: les activités socioéconomiques et environnementales dans les juridictions forestières situées autour des aires protégées ; la gestion efficace des aires protégées et l’appui aux populations riveraines pour leur développement socioéconomique.

 

N’zérékoré, Lanceï Naboun pour Siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...