Sélectionné pour vous :  Insécurité à Kolaboui (Boké ): Un conducteur de taxi-moto retrouvé mort à Dembaya

Ousmane Gaoul décidé à remplacer Cellou à la tête de l’UFDG : « Le rêve, ce n’est pas un crime et moi je rêve »

Alors qu’il a été officiellement exclu de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), l’actuel porte-parole du gouvernement ne s’avoue pas vaincu. Ousmane Gaoul Diallo, puisqu’il s’agit de lui, dit à qui veut l’entendre qu’il est prêt à déloger Cellou Dalein Diallo à la tête du parti.

Sans passer par le dos de la cuillère, il considère le défi énorme mais il reste tout de même optimiste : « Quand Cellou Dalein arrivait à l’UFDG, je ne le connaissais pas. C’est l’UFDG qui a rendu Cellou populaire. Certains diront que c’est Cellou qui a rendu l’UFDG populaire, mais c’est un avantage mutuel. Avant qu’il n’arrive en 2007 à l’UFDG, très peu de Guinéens le connaissaient. D’ailleurs c’est ce qui a fait la surprise en 2010, Fodé Oussou l’a dit, tout le monde était surpris de le voir en deuxième tour parce qu’il n’était pas populaire en Guinée. Je n’ai pas commencé la politique derrière Cellou pour être connu à Gaoual. J’ai mené les actions à Gaoual avant que Cellou Dalein n’arrive à l’UFDG. J’étais élu sur mon nom avec le parti dans ma localité. Fodé Oussou est élu sur la liste nationale, on n’a pas les mêmes paramètres d’évaluation qu’il est de Kindia. J’avais la possibilité d’être sur la liste nationale, j’ai jugé nécessaire d’être confronté directement aux élections. J’aurais pu ne pas être élu d’autant mieux qu’en 2013, le RPG occupait toutes les collectivités de Gaoual 72 districts sur 72 », a-t-il martelé avant de poursuivre :

« Fodé Oussou a sa trajectoire et toute sa légitimité il la doit à Cellou Dalein. Le rêve c’est pas un crime, moi je rêve. Je l’invite à rêver, il s’interdit même de rêver. Cela devrait faciliter le travail à Cellou de dire allons-y, parce qu’il a tellement d’emprise sur le parti que ça devrait être facile pour lui. Je ne dis pas que c’est facile, mais je veux le challenger. Comme tout le temps il dit qu’il a le poids, qu’il est indéboulonnable, allons au débat sereinement sans en faire des délits. Ce que je déplore dans le comportement de Fodé Oussou, c’est de considérer que quand on veut être président du parti, c’est un crime. Quel comportement de démocrate il veut que les Guinéens retiennent de lui ? Est-ce qu’il est capable de gouverner en respectant les textes de l’UFDG ? Est-ce qu’il est capable d’admettre la contraction ? Il faut rappeler que quand il était au PUP, il n’aimait pas l’opposition ».

Sélectionné pour vous :  Labé: la CNTG et l’USTG prennent acte du préavis de grève du mouvement syndical et expriment leur adhésion 

 

Mohamed Lamine Souaré pour siaminfos.com

Laisser une réponse
Share to...